7 astuces pour avoir un meilleur taux immobilier

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Envie de bénéficier du meilleur taux sur le marché lors de la souscription de votre prêt bancaire ? Voici quelques astuces pour profiter d’une meilleure condition.

1- Avoir une situation financière stable

Si vous voulez emprunter, la première chose à faire est bien sûr de stabiliser votre situation professionnelle. C’est une garantie pour les banques afin de s’assurer que vous êtes capable de payer les mensualités. Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, attendez de décrocher un contrat à durée indéterminée avant de déposer votre demande.

A lire aussi : Les enfants et la décoration: un bon mélange?

2- Apporter un fonds personnel suffisant !

La banque ne finance jamais l’achat d’un immobilier à 100%. Pour bénéficier d’un meilleur taux, montrez qu’elle ne prend pas seul le risque. Montrez que vous êtes aussi concerné et vous allez participer au financement de votre projet. Si vous n’avez pas économisé une somme assez importante, vous pourrez solliciter quelques renseignements sur le prêt à taux zéro. Il n’y a pas d’intérêt et le prêt à taux zéro est considéré comme de l’apport personnel.

3- Mettre en concurrence les établissements financiers pour gagner le meilleur taux !

Ne vous contentez pas des offres proposées par votre banquier. Frappez à la porte de ses concurrents, des organismes financiers et des courtiers. Puis simulez les offres et confrontez-les pour déterminer laquelle est la plus avantageuse. Des fois, le courtier est capable de dénicher un meilleur taux par rapport à ses concurrents. De plus, vous n’aurez pas à payer le frais de dossier.

A lire en complément : Quel revêtement de sol pour votre intérieur ?

4- Démontrer votre solvabilité

Avant d’octroyer un crédit, la banque s’assure de votre capacité de paiement et de votre situation actuelle. De la sorte, le conseiller va vérifier les mouvements de votre compte durant les 6 derniers mois. Afin d’éviter tout refus de prêt, il est important que le compte n’ait pas été à découvert et ne présente pas d’impayées pour prouver que vous savez parfaitement gérer vos finances. D’ailleurs, si vous avez d’autres sources de financement, virez-les dans votre compte.

5- Négocier l’assurance crédit !

L’assurance DIIT (Décès, Invalidité, Incapacité de Travail) est obligatoire lors de la souscription d’un crédit. Or, dans la plupart du temps, l’assurance emprunteur proposée par la banque s’avère plus onéreuse que les autres. Pour économiser quelques milliers d’euros, demandez une délégation. Attention ! Les garanties doivent être identiques si vous souhaitez que votre banque accepte.

6- Négocier le frais de dossier

Les frais de dossier représentent en effet une somme assez conséquente, pouvant atteindre 800 euros. Or, ces frais sont négociables. Alors, n’hésitez pas à prendre le risque pour bénéficier d’un meilleur taux. Vous pourrez le réduire jusqu’à 300 euros avec un peu de tact, notamment si vous êtes un salarié.

7- Demander une transférabilité du prêt

Le taux appliqué actuellement est très intéressant. Mais dans quelques années, nul ne peut préméditer qu’il restera le même ou sera à la hausse. Pour bénéficier du meilleur taux dans les années à venir, optez pour un crédit transférable, mais à condition que la banque accepte bien sûr !

Partager.