Tout savoir sur la fertilité masculine

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

fertilite-feminine-grossesseLa fertilité masculine est une problématique qui existe depuis de nombreuses années mais qui n’est acceptée au sein de la société que depuis peu. En effet, avant cela, des raisons culturelles laissaient penser que les problèmes de fertilité ne provenaient que de la femme car l’infertilité masculine était mal admise.

En réalité, l’infertilité masculine est autant présente au sein de la société que l’infertilité féminine. En effet, d’après certaines études, les problèmes d’infertilité seraient d’origine masculine dans 30% des situations, d’origine féminine dans 30%, d’origine mixte (c’est-à-dire à la fois masculine et féminine) dans 30 autres pourcents et d’origine inconnue pour les 10% restants.

Lire également : L'UE prête à atteindre ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre

Qu’est-ce que l’infertilité ?

Il est assez complexe de définir l’infertilité car tous les couples ne sont pas égaux et certains devront attendre plus longtemps avant de procréer que d’autres. Cependant, on considère comme infertiles les couples qui ne parviennent pas à concevoir un enfant après plus d’un an de relations régulières (deux à trois fois par semaine) et non protégées.

Au sein de pays tels que la France, la Belgique ou la Canada, des études ont été réalisées afin de connaitre la prévalence de l’infertilité et elles indiquent presque toutes les mêmes résultats. En effet, l’infertilité toucherait environ 1 couple sur 6 en Belgique et au Canada et 1 couple sur 5 en France.

A découvrir également : Une aide extérieure pour sortir son couple de l'impasse ?

Les facteurs qui influencent la spermatogenèse

L’infertilité masculine peut s’expliquer par de nombreuses raisons, notamment par une mauvaise spermatogenèse, c’est-à-dire une fabrication et une maturation des spermatozoïdes qui n’est pas idéale. En réalité, de nombreux facteurs influencent cette spermatogenèse et provoquent la production de spermatozoïdes non viables ou insuffisamment mobiles. Parmi ces facteurs négatifs, on trouve:

  • La consommation de tabac, d’alcool, de drogues ou de certains médicaments,
  • L’alimentation
  • L’hygiène de vie
  • L’exposition à certains composés chimiques
  • L’exposition à de trop fortes chaleurs
  • La chimiothérapie
  • Etc.

A l’inverse, il existe des facteurs qui favoriseront la fertilité parmi lesquels on trouvera l’absence de stress, l’alimentation saine, le contrôle de son poids ou encore la pratique d’une activité sportive régulière !

Partager.