Est-ce que le microblading est dangereux pour la santé ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Combien de temps vous prenez pour le maquillage des sourcils chaque matin ? Pour gagner quelques minutes, vous pouvez opter pour l’embellissement de vos sourcils par la nouvelle technique du maquillage semi-permanent : le microblading. Ainsi, vous n’aurez plus à y toucher et le résultat sera de longue durée et plutôt naturel. Cette technique convient-elle à toutes les femmes ? Ne présente-t-elle aucun risque pour la santé ?

Le microblading, kesako ?

A voir aussi : Pourquoi pratiquer la balnéothérapie ?

Appelé également la technique 6D, le microblading est une technique de maquillage semi-permanent concernant les sourcils. Il permet de restructurer les sourcils pour avoir un résultat très proche du naturel. Les professionnels de la beauté le définissent comme une calligraphie, car pour la restructuration, on utilise un stylo métallique et des nano aiguilles. Pour ce faire, le praticien ou la praticienne comble les petits trous au niveau des sourcils en dessinant des traits très fins ressemblant au poil. Une séance suffit pour voir les résultats, mais parfois, il est nécessaire de faire une autre séance pour la retouche et pour la fixation du travail de pigmentation. À la suite de ceci, vous pouvez être tranquille pendant une année et demie.

Rassurez-vous : le microblading, c’est du maquillage semi-permanent. Ceci dit, la couleur du tatouage réalisé va s’estomper au fil du temps et vous ne devez pas avoir cette crainte qu’il vire au rouge ou au bleu. On ne touche que les couches supérieures de l’épiderme avec le stylo et les nano aiguilles. Les bulbes ne seront pas affectés et vos poils pourront très bien pousser.

Lire également : Comment procéder pour perdre du poids efficacement ?

Le microblading, quelques contre-indications

C’est dans les instituts de beauté qu’on propose ces séances de microblading. On a alors tendance à oublier le côté médical de l’intervention. Il est à rappeler que le microblading est une technique de maquillage semi-permanent. Pour ceci, on a recours au henné noir qui dans certains cas, peut provoquer l’eczéma.

Si on se réfère au côté médical alors, le microblading n’est pas vraiment sans risque. D’ailleurs, il compte quelques contre-indications. Ce maquillage semi-permanent est fortement déconseillé aux personnes :

  • Ayant des maladies de peau évolutives,
  • Ayant des allergies graves ou des risques d’infections,
  • Étant diabétiques insulinodépendants.

Une séance de microblading peut déjà conduire à une forme grave d’eczéma.

Qu’en est-il pour les femmes enceintes et allaitantes ?

Comme pour toutes les techniques de maquillage semi-permanent, le microblanding est également déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes. Là, il n’y a pas d’exception. Même si vous n’êtes qu’au premier trimestre de votre grossesse, vous devez renoncer à ces séances de microblading. Il ne faut pas oublier que les changements hormonaux ont un impact sur la qualité du tatouage et qu’il y a un risque d’hyperpigmentation.

Se programmer une séance de microblading

Si vous n’avez pas de maladies graves, vous pouvez vous programmer une séance de microblading pour embellir vos sourcils. Tous les instituts de beauté n’affichent pas le même prix pour cette séance. Une séance de retouche devra également être réalisée et ceci devrait être inclus dans le prix annoncé. La durée d’un microblading est aussi variable en fonction des cas. Il faut également mettre de côté un petit budget pour les soins à faire après votre passage en institut de beauté.

On ne va pas se mentir : le microblading peut faire mal. Le niveau de sensibilité n’est pas le même chez tout le monde, donc certaines pourront vous dire qu’elles n’ont rien ressenti pendant la séance. Sachez toutefois que chez les plus sensibles, la douleur peut s’étaler sur quelques jours, mais elle va disparaître avec le temps. Vous pouvez également constater un résultat un peu plus foncé à la sortie du salon, mais ceci devrait s’atténuer au bout de deux ou trois semaines pour arriver au résultat final.

Partager.