Cannabis thérapeutique : premiers essais en France

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le cannabis est surtout réputé pour ses effets négatifs et son usage récréatif. Pourtant, au cours des dernières années, les effets du cannabis ont été étudiés et mis en avant pour d’autres usages, notamment médicaux, à découvrir sur cannaconnection.fr. En effet, certaines molécules, appelées cannabinoïdes, peuvent avoir des bienfaits pour les douleurs physiques, mais aussi mentales. Ainsi, le cannabis thérapeutique a fait son arrivée en Europe, et la France lance ses premiers essais en 2021. Retour sur les enjeux autour du cannabis thérapeutique.

Qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ?

C’est un sujet qui pose beaucoup de questions, mais la réponse tient en quelques mots : le cannabis thérapeutique consiste à utiliser la plante de cannabis à des fins médicales, pour du soin, ce qui est contraire à l’usage récréatif qu’on lui connaît. Il s’agit d’utiliser les vertus anti-inflammatoires, antiseptiques, antispasmodiques ou anti-oxydantes de la plante pour mieux gérer la douleur ou les effets négatifs d’une maladie.

A voir aussi : Les nombreux bienfaits du CBD

Le cannabis thérapeutique fait l’objet d’une controverse en raison de cette réputation. Les médecins dans le monde ne sont pas d’accord sur l’usage thérapeutique qu’il est possible d’en faire. Aux États-Unis, par exemple, le cannabis est légal dans certains États, le cannabis thérapeutique est donc très répandu. Mais en Europe, la résistance se fait sentir : seuls 6 pays autorisent la consommation de cannabis et moins encore sont enclins à autoriser le cannabis thérapeutique. Mais la France s’est engagée dans les discussions depuis maintenant 3 ans, et 2021 marque une nouvelle étape avec de premiers essais devant démarrer dans les prochaines semaines.

Cannabis en France

En France, le cannabis est interdit à la culture, commercialisation et consommation. Seuls des produits dérivés du cannabis, comme ceux à base de chanvre ou de CBD, sont autorisés à la vente et à la consommation. Cependant, s’il est permis d’acheter de l’huile de CBD en France, il ne faut pas qu’elle dépasse un certain seuil de THC, à savoir 0,2%. Le THC correspond à la substance récréative du cannabis, dite psychotrope. Pour en consommer en France, il faut que l’huile soit la plus pure possible, ce qui est souvent synonyme de prix plus élevés.

A lire aussi : Régime hyperprotéiné : comment ça marche ?

Le débat autour du cannabis thérapeutique a débuté en 2018, quand les premières études internationales sur les effets du CBD et THC ont été lancées. Après des mois de négociation, un avis favorable de la part de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) en juillet 2019, le Ministère de la Santé français a signé en octobre 2020 un accord pour lancer des essais cliniques de cannabis thérapeutique sur des personnes atteintes de douleurs chroniques et/ou maladies graves. Les essais commenceront avec un échantillonnage de 3000 personnes en mars 2021.

Débouchés et opportunités dans l’Hexagone

Le cannabis thérapeutique, en raison de son mode de consommation, pourrait bien ouvrir de nouveaux débouchés commerciaux. En effet, il ne se consommera pas « fumé », mais plutôt « vapoté » ou « vaporisé » ou bien consommé directement sous forme de gélules ou de capsules, comme un médicament classique. Parmi les personnes recevant le traitement, 700 d’entre elles sont considérées comme ayant des maladies incurables : le but est de déterminer le rôle du cannabis thérapeutique à court, moyen et long terme. Un premier bilan après 6 mois d’essais cliniques est prévu.

Si l’expérimentation est positive, cela ouvrirait de nouveaux débouchés, y compris économiques, pour le secteur de la santé en France.

Partager.