Comment ça marche une SCPI ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La SCPI est une option d’investissement très attrayante qui n’est pas soumise à la volatilité et aux fluctuations du marché immobilier. Elle présente de nombreux avantages par rapport aux placements traditionnels et vous pouvez vous y lancer avec quelques centaines d’euros seulement. Mais avant de faire cela, il faudra que vous preniez en compte quelques points.

Mais d’abord, qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une SCPI (ou Société Civile de Placement Immobilier) est un investissement fiable qui vous permettra de fructifier votre argent. Le principe d’un tel investissement est assez simple. En investissant dans une SCPI, vous achetez en réalité une partie d’un bien immobilier. Une fois le placement effectué, votre argent sera géré par une société de gestion. C’est un excellent placement à faible risque qui présente un bon rendement.

A lire également : Comment choisir une agence de rénovation de peinture ?

Comment se fait l’acquisition des parts d’une SCPI ?

Il est possible d’acheter des parts de SCPI auprès d’une banque au moyen d’un crédit ainsi qu’au moyen d’un acte temporaire ou d’un transfert de propriété. Cette acquisition se fait généralement par l’intermédiaire d’une société de gestion.

Pour entamer la procédure, il vous sera demandé de fournir certains documents administratifs et de signer un bulletin de souscription. Les documents administratifs seront entre autres constitués :

Lire également : Comment trouver un bien immobilier à Genève ?

  • d’une pièce d’identité,
  • d’un RIB (numéro de compte bancaire),
  • d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
  • et enfin, une preuve de l’origine de vos fonds.

Par ailleurs, sachez que pour la souscription à la SCPI, vous n’aurez pas à payer de frais supplémentaires en dehors des droits d’entrée. Ces droits d’entrée varient en fonction de la valeur du bien immobilier choisi et sont fixés par la société de gestion. De plus, il n’est pas nécessaire de recourir aux services d’un notaire, sauf en cas de transfert de propriété.

Comment fonctionnent les SCPI ?

Les SCPI fonctionnent différemment selon qu’elles sont à capital variable ou à capital fixe.

Les SCPI à capital fixe fonctionnent dans le cadre d’un capital défini par la loi. Lorsque le montant de ce capital est atteint, les souscriptions sont closes et aucune nouvelle part ne peut être achetée. En revanche, si la loi augmente le capital de base, de nouvelles souscriptions seront possibles.

En dehors de ces cas, il est également possible d’acheter des SCPI par un autre moyen. Pour ce faire, vous devrez acheter vos parts de SCPI à capital fixe auprès d’investisseurs immobiliers sur le marché secondaire. Ces derniers cherchent généralement à vendre leurs parts pour bénéficier d’une plus-value en tenant compte de l’offre et de la demande.

Quant aux SCPI à capital variable, sachez que ces dernières n’ont pas de plafond de capitaux. Il est donc possible d’effectuer des souscriptions de façon illimitée.

Qu’en est-il de la fiscalité ?

Selon le mode de fonctionnement de la SCPI, les propriétaires de parts perçoivent deux types de revenus (fonciers ou financiers). Ces revenus sont versés sous forme de dividendes par mois ou par trimestre selon l’accord passé avec la société de gestion.

Les revenus fonciers sont perçus comme des revenus locatifs et sont traités comme tels. Ils doivent donc être déclarés à l’administration fiscale sur le formulaire 2044. Dans le cas où l’acquisition a été réalisée à l’aide d’un prêt bancaire, les intérêts sont totalement déductibles des revenus.

Partager.