Les règles de copropriété dans l’immobilier

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il n’est pas nécessaire de détenir des études liées au monde de l’immobilier pour se considérer en mesure d’investir dans une nouvelle propriété. Toutefois, lorsqu’on souhaite investir dans un projet de condominium, il est facile de se perdre dans les détails! Ceux qui ont toujours vécu au sein d’un appartement ou d’une maison unifamiliale, par exemple, ne connaissent pas nécessairement de fond en comble tous les détails de l’achat et de la vie au sein d’une copropriété. Bien qu’un seul article ne pourrait pas vraiment être en mesure de clarifier toutes les interrogations d’une personne concernant le sujet, nous étudierons aujourd’hui quelques règles à savoir dans la copropriété.

Condo

A lire également : Aménager son jardin : comment choisir ses matériaux et ses objets déco ?

La convention de copropriété

Ce document est la petite bible qui dicte comment chaque copropriétaire doit se comporter au sein de l’immeuble. Les limitations qu’elle peut fixer sur vos activités sont nombreuses. Il existera potentiellement des restrictions quant au nombre d’habitants dans une unité de logement. Il se peut que les animaux de compagnie ne soient pas acceptés, ou que seulement les chats et les poissons puissent cohabiter. Certaines installations de l’immeuble pourraient ne pas pouvoir être utilisées après une heure fixe. Le bruit pourrait fort bien être limité à partir de 22h00 le soir.

En bref, vous devez prendre conscience de l’ensemble du contrat avant d’acheter, sous peine de vivre plusieurs conflits! Peu importe si vous investissez dans un projet de condo neuf ou dans le condominium qui appartenait auparavant à votre tante. Dans le premier cas, toutefois, vous aurez peut-être la chance de participer à la rédaction des règles!

Lire également : Vins Français : 3 raisons pour lesquelles ce marché fonctionne à plein régime

Les frais communs de gestion de la copropriété

Si vous avez acheté un condo aux mensualités de 700$ par mois en pensant que vous alliez payer 700$ par mois… c’était une grave erreur. Dans les faits, vous devrez payer chaque mois un certain montant (comme chacun des copropriétaires) pour les services d’entretien de l’immeuble. Cela se rapporte par exemple à l’entretien des pelouses ainsi qu’au déneigement, mais cela pourrait aussi inclure l’entretien périodique des systèmes de climatisation ainsi que bien d’autres sujets!

Il est difficile d’estimer les frais que vous aurez à payer puisque ceux-ci varient grandement d’une copropriété à une autre. En règle générale, on peut toutefois mentionner que ceux-ci atteindront quelques centaines de dollars par mois au maximum. Il est préférable de discuter avec les vendeurs avant de faire l’achat afin d’avoir un montant exact.

Le vice caché, un concept qui s’applique aussi aux condominiums

Si vous ne connaissez pas encore le concept de vice caché, il est fortement recommandé de lire l’article de Répandre, situé au http://www.repandre.com/Comprendre-le-concept-de-vice,34473.html. Celui-ci vous permettra, en cas de vice au sein de votre condominium, de pouvoir vous défendre contre le promoteur immobilier en question.

Partager.