Harcèlement et de violences conjugales à Paris : quels sont les recours possibles ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est un fait avéré : tous les 3 jours, une femme décède sous les coups portés par son compagnon ou son ex-conjoint. Ce phénomène est d’ailleurs amplifié dans les grandes villes, et notamment à Paris. Que sont les violences conjugales et le harcèlement ? Quelles sont les solutions pour s’en protéger ? Trouvez dans cet article les réponses à vos questions.

Violences conjugales : une définition

Les violences conjugales peuvent avoir lieu dans tous les milieux sociaux et être intentées aussi bien par un homme que par une femme. Les violences conjugales ont lieu au sein d’un couple (marié ou non), mais aussi entre deux ex-époux ou ex-conjoints. Les violences conjugales les plus communes sont les suivantes :

A lire aussi : Serge Minguy: De nombreux concessionnaires à Longueuil

  • Les violences conjugales physiques : il s’agit, comme leur nom l’indique, des violences qui touchent à l’intégrité physique d’une personne. Dans cette catégorie se trouvent les coups, mais aussi la séquestration engendrant des blessures et suscitant de la peur chez la victime.
  • Les violences conjugales psychologiques : le harcèlement moral fait partie des violences psychologiques, à l’instar des humiliations, de l’isolement, du chantage, des reproches et autres menaces.
  • Les violences conjugales sexuelles : le viol entre époux ou conjoint, les attouchements ou les actes humiliants pendant les rapports sont considérés comme des violences sexuelles.
  • Les violences conjugales d’ordre économique : il s’agit, entre autres, de la privation de revenus ou de l’interdiction de travailler.

Il existe d’autres types de violences, qui possèdent toutes un point commun : un rapport persistant de dominant a dominé au sein du couple.

Victime de violences ou de harcèlement : quels sont les recours ?

En France, les violences conjugales sont sévèrement punies par la loi et les victimes profitent d’une protection efficace. Mais alors, quels sont les recours possibles ? Explications.

A lire aussi : Renforcer les liens sociaux grâce aux sites d’actualités

Demander de l’aide

En tant que victime de violences conjugales, vous devez vous faire accompagner. Pour cela, faire appel à un avocat pénaliste Paris est vivement recommandé. Ce professionnel de justice peut vous aider à obtenir les mesures de protection qui s’imposent aussi, son intervention est bien souvent indispensable. Il possède également un rôle de conseiller : il guide les victimes de violences vers les procédures les plus adaptées et les accompagne, tout au long du parcours judiciaire.

Prouver les violences conjugales

Si une personne mariée victime de violences parvient à prouver l’existence des violences conjugales, alors elle est en droit d’abandonner le domicile conjugalLe dépôt d’une main courante, mais aussi la constatation des blessures et la récolte de témoignages sont autant de mesures à prendre, pour monter un dossier de preuves solide.

Demander des mesures de protection

Avec l’aide d’un avocat, la victime de violences conjugales peut obtenir une ordonnance de protection, permettant d’éloigner le conjoint violent. Un téléphone “grand danger” peut également être fourni à la victime. Lorsqu’il est activé, ce dispositif permet de géolocaliser son détenteur et de contacter immédiatement les forces de l’ordre.

Partager.