Nettoyage industriel : comment ça marche ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le nettoyage industriel est une sorte de nettoyage spécifique qui ne se réalise que sur certains sites professionnels comme les industries, les usines et les grands entrepôts. C’est un processus complexe sur lequel vous pouvez en apprendre plus ici.

Sur le plan sécuritaire

Le nettoyage industriel est un processus de mise au propre d’un site industriel. Ce sont les usines et/ou leurs machines qui sont visées par le nettoyage en question. Cela veut dire que les professionnels vont se mettre dans des situations délicates pour pouvoir nettoyer de fond en comble les espaces en hauteur et les coins, tout simplement inaccessibles. Le risque sur le plan sécuritaire est donc très élevé dans le nettoyage industriel. Les produits chimiques traînent dans l’air et le nettoyeur peut s’infecter ou se brûler à n’importe quel moment. Il suffit d’un geste d’inattention pour qu’il perde la vie.

A lire aussi : Les taux hypothécaires continueront de baisser en 2015!

C’est pour cela que l’on ne peut se mettre au nettoyage industriel sans un minimum d’équipements de protection. Tous les membres du personnel du Groupe Ottaviani le savent. L’on dénote les gants de protection, les chaussures fortes et tenaces, les lunettes de protection, les casques antibruit, les gants, et parfois les cache-nez spéciaux. Il est même obligatoire dans certains cas de porter une combinaison complète de protection. L’important, ici, est de mettre le travailleur à l’abri des incidents de travail dangereux. Tous ces équipements sont d’ailleurs doublement vérifiés avant d’être employés.

Sur le plan organisationnel

Dans le secteur du nettoyage simple, il n’y a pas de normes réelles. Les formations sont même réduites à quelques cours de remise à niveau dans l’entreprise qui emploie. Le secteur du nettoyage industriel par contre marche comme un engrenage exceptionnellement organisé. Les normes de nettoyage sont connues par tous les professionnels. Ceux-ci ont par ailleurs reçu une bonne formation leur permettant d’avoir les bases, les bons gestes et réflexes dans les situations requises.

A lire également : Chambre froide : quels sont ses atouts ?

Pour exercer dans le secteur, la certification n’est pas aussi simple à obtenir. Cela s’explique par les risques encourus par les professionnels du secteur et la complexité de chaque opération. Il faut donner des preuves de son professionnalisme en passant de nombreux tests internes comme externes avant de l’avoir. Il faut noter que le professionnel, en l’occurrence, doit, souvent, nettoyer le poumon même de l’usine : les machines. Cela doit se faire sans ralentir drastiquement la production et sans incident. On ne laisse donc pas tout le monde essayer.

 

Partager.