Pacemakers et défibrillateurs : attention aux bornes antivol

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour le moment, peu de personnes sont au courant de ce danger qui guette toute personne portant un pacemaker. Les bornes antivol dans les magasins sont en effet dangereux pour ces personnes qui s’exposent à un arrêt du stimulateur ou encore un choc électrique. Selon une étude du chercheur Robert Stevenson, les portiques de sécurité sont de réels dangers pour les personnes ayant un stimulateur cardiaque.

Le danger est bien réel

Bien que les cas d’accidents qui ont été rapportés soient rares, le risque est tout à fait réel. Pour rappel, les pacemakers, plus connus sous le nom de stimulateurs cardiaques sont des dispositifs électroniques qui sont implantés dans l’organisme. Leur but, c’est de fournir une impulsion électrique permettant de stimuler le cœur. Ils possèdent à peu près les mêmes caractéristiques que les défibrillateurs. La charge électrique qu’ils envoient permet d’éviter tous cas d’arrêt cardiaque. Chaque année, plus de 600.000 personnes se font poser ce type de dispositif pour différentes raisons médicales.

A découvrir également : Apprendre la batterie en ligne : les conseils d’un professionnel

D’après l’étude de Robert Stevenson, les accidents qui ont été rapportés et qui concernent ces portiques sont assez rares. Toutefois, il est important de connaitre tous les risques que le fait de passer devant ces installations représente. Pire, dans certains magasins, la borne antivol est souvent cachée derrière de la publicité afin de déjouer l’attention de certaines personnes mal intentionnées.

Les portiques sont les plus dangereux

Parmi les différents types de systèmes antivol analysés, il faut dire que les portiques de sécurité sont les plus dangereux. L’étude a surtout pris en compte les portiques de sécurité, les systèmes enfouis dans le mur ou dans le sol. Avec les portiques de sécurité, les pacemakers étaient susceptibles d’effectuer une décharge inappropriée. Toutefois, ceci n’arrive que lorsque le dispositif se tient près de la borne antivol pendant un moment. Ce qui explique sans doute la rareté des accidents. Outre le danger qui est mis en lumière, cette étude montre aussi les défaillances de ces défibrillateurs en miniature et les remet en question.

A découvrir également : Comment trouver un emploi à Castres ?

Il faut en informer les patients

Avec la découverte de ce problème, il est important que les patients dont on a implanté des pacemakers soient au courant. Pour les magasins d’achat, l’objectif est de faire en sorte que ces portiques soient visibles afin que les clients puissent avoir idée de leur présence. Pour les personnes porteuses de ce dispositif, il sera question de prendre leurs dispositions en évitant de s’attarder au niveau de ces portiques.

Partager.