Quelle est l’origine de la marque Mercedes ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le logo est l’identité d’une marque, c’est sa représentation graphique. On a tendance à l’oublier, mais derrière chaque logo se cache une histoire. Zoom sur l’origine de la marque Mercedes.

Gottlieb Daimler et Carl Benz : les pionniers de la marque Mercedes

L’invention dans les années 1880 du moteur à grande vitesse et de l’automobile permet à Gottlieb Daimler et Carl Benz de jeter les bases de la motorisation du transport routier. À Mannheim, Benz fonde la société Benz & cie. En novembre 1890, Daimler fonde la société Daimler-Motoren-Gesellschaft (DMG).

Pour une plus grande visibilité et une certaine distinction de leurs produits, les deux sociétés ont cherché une marque appropriée. Pour commencer, les inventeurs ont utilisé leurs propres noms « Benz » et « Daimler ». La marque de commerce de la société Benz & cie qui est basée à Mannheim est restée inchangée, sauf qu’en 1909, le symbole de la roue dentée utilisé depuis 1903 a été remplacé par une couronne de laurier qui entoure le nom Benz. Par contre, les produits Daimler-Motoren-Gesellschaft (DMG) ont été complètement modifiés : « Mercedes ». Quelle est l’origine de ce nom ?

L’implication d’Emil Jelinek pour une nouvelle dénomination

Emil Jellinek est un homme d’affaires autrichien, penseur progressiste s’intéressant au sport, il a tourné son enthousiasme vers l’ère naissante de l’automobile. En effet, pour lui cette invention était prometteuse. Chose vraie puisqu’aujourd’hui, vous pouvez en avoir facilement à Ravon Automobile. C‘est d’ailleurs pourquoi, en 1897, il se rendit à Cannstatt pour visiter l’usine de fabrication automobile Daimler-Motoren-Gesellschaft afin de commander sa première voiture. C’était un véhicule à courroie qui avait un moteur à deux cylindres de six chevaux.

Amateur de conduites à grande vitesse, il commande en 1897 deux autres voitures d’une puissance nettement plus supérieure : les deux voitures Phoenix de Daimler, équipées de moteurs de 8 CV montés à l’avant, étaient les premiers véhicules routiers à quatre cylindres au monde. En 1899, il participa à des meetings de course, dont la principale était la semaine de Nice. Il courrait sous son pseudonyme Mercédès, le nom de sa fille âgée de dix ans à l’époque : un prénom espagnol qui signifie « grâce ». À ses débuts, le nom faisait référence à l’équipe et au pilote, et non à une marque automobile.

À la Semaine de Nice, en mars 1901, les véhicules Mercedes se révélèrent imbattables dans pratiquement toutes les disciplines, ce qui attira une énorme publicité pour Jellinek et la Mercedes. Le 23 juin 1902, on enregistre le nom commercial de Mercédès. Le 26 septembre, l’enregistrement légal est officiel.

Partager.