Quels sont les pays sans visa pour la Turquie ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’entrée et le séjour dans un pays étranger est, a priori, soumis à l’obligation de présenter un visa. Cependant, le pays hôte peut dispenser les ressortissants de certains pays de cette obligation. Si vous envisagez d’effectuer un voyage en Turquie, découvrez ici les pays sans visa qui sont autorisés à pénétrer sur le territoire turc.

Conditions d’entrée et de séjour en Turquie pour les Français

Les ressortissants Français ne sont pas soumis à l’obligation de présentation d’un visa pour entrer et séjourner en Turquie. Néanmoins, le séjour ne doit pas excéder 90 jours. Pour vous rendre dans ce pays, vous devez alors vous munir d’un passeport ou d’une carte d’identité valide au moins 3 mois à la suite de la date de votre retour.

A lire en complément : Mariage : comment faire une table d’honneur ?

Aussi, il faut de transiter par un État hors de l’UE en cas d’invalidité de votre passeport au risque de vous exposer à de lourdes sanctions. À cela, s’ajoute la question des enfants mineurs. Lorsqu’ils font partie du voyage et sont accompagnés de deux parents ou du détenteur de l’autorité parentale, seule la CNIS ou un passeport en cours de validité vous est exigé.

Dans le cas où le mineur voyagerait seul ou serait accompagné par un seul de ses parents, l’obtention d’une autorisation de sortie du territoire (AST) devient obligatoire. Ainsi, vous ne rencontrerez aucune difficulté lors de votre voyage pour la Turquie. Cette autorisation est concrétisée par l’utilisation d’un formulaire CERFA (n°15646*01) qui devra être signé et renseigné par un titulaire de l’autorité parentale suivi d’une copie de la pièce d’identité de celui-ci.

A lire aussi : Abonnements à l'assistance à distance

Enfin, toujours dans le souci d’éviter tout problème d’entrée ou de sortie de la Turquie, les enfants mineurs non-accompagnés de leurs parents doivent présenter une autorisation de voyage comportant une signature légalisée et établie selon leur consentement. Il faut noter qu’en cas de voyage scolaire, une attestation signée et délivrée par le chef d’établissement sera demandée.

Conditions d’entrée et de séjour en Turquie pour les autres nationalités

Outre la France, il existe également d’autres pays qui sont exemptés de visa pour la Turquie. Cependant, la durée du séjour (en affaires ou en tourisme) de leurs ressortissants ne doit pas dépasser 3 mois.

Les voyageurs pouvant se rendre en Turquie sans visa doivent provenir des pays européens tels que : Allemagne, Andorre, Danemark, Finlande, Géorgie ou encore Grèce. C’est également le cas pour ceux issus des nations comme la Hongrie, l’Islande, l’Italie, la Suisse ou encore la Suède.

Les pays d’Amérique concernés par la dispense de visa pour se rendre en Turquie sont entre autres : Argentine, Uruguay, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Equateur, El Salvador ou encore Guatemala.

Par ailleurs, les ressortissants de certains pays asiatiques ont également la possibilité de visiter la Turquie sans visa. Il s’agit de : Brunei, Corée du Sud, Iran, Israël, Japon, Kyrgystan, Malaisie, Singapour ou encore Syrie.

Aussi, les voyageurs Africains issus des pays comme le Maroc, la Tunisie ou les Seychelles sont exemptés de l’obligation de présenter un visa pour aller en Turquie. En Océanie, la Nouvelle-Zélande est le seul pays dont les ressortissants peuvent pénétrer le territoire turc sans visa.

Il faut préciser que cette liste de pays n’est pas exhaustive. Par ailleurs, lorsque votre séjour doit excéder 90 jours, vous devez faire la demande d’un visa. Son obtention sur place dès votre arrivée en Turquie n’est plus possible pour les ressortissants des pays cités plus haut.

Vous devez solliciter avant votre départ, un visa électronique ou e-Visa. Pour cela, quelques formalités sont à remplir auprès des services habilités en ligne pour entrer en possession de votre visa.

Partager.