3 astuces pour réaliser une bonne chape de finition

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si la stabilité et les fondations d’un bâtiment reposent sur la qualité de la dalle qui le supporte, la réalisation d’une chape de qualité a également son importance. En effet, c’est sur cette chape que viendra se poser le revêtement de sol de votre choix (parquet, linoleum, tapis, carrelage, etc.). La chape doit donc rassembler deux conditions prioritaires : une planéité parfaite et une imperméabilité sans faille. Mais comment réaliser une bonne chape de finition ? Voici 4 astuces essentielles.

1. Bien préparer son support

Pour qu’une chape soit réalisée dans les règles de l’art et qu’elle offre toutes les qualités qu’on lui connait, il est nécessaire de bien préparer le support, c’est-à-dire le sol sur lequel viendra se poser la chape. La surface doit être propre et lisse au sol. Pour y parvenir, dépoussiérez le sol et humidifiez-le légèrement avec de l’eau.

A lire également : Quels sont les biens les plus volés durant les cambriolages ?

N’oubliez pas non plus de déterminer le niveau fini avec précision grâce à un trait continu sur les murs.

Enfin, fixez la bande de désolidarisation périphérique le long de vos murs sans dépasser le trait du niveau fini.

A voir aussi : Pourquoi acheter dans l'immobilier haut de gamme ?

2. Un bon mélange de sable, ciment et eau

Une chape comme couche de finition est généralement composée de ciment, de sable et d’eau. Vous trouverez facilement des calculateurs en ligne qui vous indiqueront les quantités nécessaires de sable, de ciment et d’eau en fonction de la longueur, de la largeur et de l’épaisseur de votre chape (un exemple ici). Si vous effectuez le calcul vous-même, n’oubliez pas de prendre en compte une marge de sécurité qui correspondra aux pertes liées au gâchage et à la coulée.

En général, on peut appliquer la formule suivante pour le dosage du mortier : 3 – 2 – 1, ce qui signifie 3 seaux de sable pour 2 seaux de ciment et 1 seau d’eau. Plus concrètement, cela signifiera généralement que pour un sac de 35 kg de ciment, il vous faudra 6,3 seaux de sable et 1,8 seau d’eau.

3. S’équiper des outils adéquats

Il n’est pas rare de croiser des apprentis-bricoleurs qui se sont lancés à l’aventure dans la confection de leur chape. En général, ils ont été déçus du résultat final car il est essentiel de bien préparer la réalisation de sa chape en s’équipant des outils adéquats par exemple.

Truelle, madrier, pelle, balai, niveau, taloche et lisseuse sont des outils indispensables à la réalisation d’une chape nette et plane.

Vous ne vous sentez pas encore prêt à affronter la réalisation de votre chape vous-même ? Vous préférez faire appel à un professionnel pour vous assurer d’avoir une chape idéale ? N’hésitez pas à contacter des chapistes spécialisés qui vous conseilleront sur le type de chape à poser, l’épaisseur de la chape à choisir, etc.

 

Partager.