Arrosage automatique pour jardin : comment ça marche ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’arrosage automatique est un dispositif qui s’installe un peu partout aujourd’hui. Il s’agit d’un système conçu pour rapporter de l’eau aux plantes. Cela aide à maintenir la fraîcheur du sol malgré les intempéries. Il a un fonctionnement particulier qu’il vaut mieux maîtriser selon le type de dispositif choisi.

Arrosage automatique pour jardin : présentation

L’arrosage automatique est un système hydraulique qui permet d’arroser son jardin même en été ; l’eau s’assèche vite durant cette saison et les sols aussi. Généralement, l’on a besoin soit d’un paysagiste soit d’un plombier professionnel pour l’installation. Tout dépend de l’espace à entretenir ou à arroser. L’utilité de ce système se trouve dans le gain de temps et d’énergie. Flore Boréale peut vous fournir ses services pour les travaux. L’entreprise s’y connaît bien.

A voir aussi : 7 astuces pour avoir un meilleur taux immobilier

Fonctionnement

Le fonctionnement d’un arrosage automatique pour jardin varie d’un dispositif à un autre. Il est question de porter de l’eau jusqu’aux racines de toutes les plantes et herbes du jardin. C’est ce à quoi, le système sert en général. Même si certaines nuances s’observent, il faut dire que, globalement, le fonctionnement est le même.

Globalement, c’est un assemblage de tuyaux reliés à une source d’approvisionnement en eau. Tout se fait à partir d’un robinet doté d’une pression convenable. Au moment de l’arrosage, il suffit d’ouvrir le robinet pour que l’eau jaillisse des tuyaux par les orifices apprêtés. Toutefois, l’on peut dans un système avancé remarquer un programmeur et un minuteur. L’on peut alors régler le flux, soit l’augmenter soit le diminuer. Pour ce qui est de l’arrosage, on décide de la durée et du moment de démarrage de l’opération.

A découvrir également : La domotique : un succès appréciable au fil des années

Types de dispositif

L’on distingue plusieurs types de dispositif. Ces derniers peuvent se regrouper dans deux grandes catégories. On parle de l’arrosage automatique à pression normale ou de l’arrosage automatique à basse pression.

L’arrosage automatique à pression normale

Ce système donne l’impression de provoquer la pluie sur le jardin. L’eau entre en contact avec les feuilles, le tronc, les racines des plantes et herbes. Des tuyaux supplémentaires s’ajoutent et sortent de terre. Cela convient aux petits espaces.

Il suffit de faire appel à un plombier pour que l’installation soit terminée en quelques heures. Le travail est rapide, mais le problème se trouve au niveau de la durabilité de l’installation.

L’arrosage automatique à basse pression

L’arrosage automatique à basse pression est plus camouflé. C’est un travail de fond. Seul le paysagiste peut obtenir un bon résultat. Il faut étudier l’espace, trouver les bons coins et orienter les irrigations. C’est un système bien complexe qui aide à obtenir un arrosage précis. Ce sont les racines qui sont visées et elles sont atteintes. L’économie d’eau est très réussie.

En résumé, un arrosage automatique est un système pratique qui laisse la machine faire le travail de l’humain. Ce faisant, il le soulage d’un poids. Pour l’installer, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Il saura proposer les solutions idoines pour le type d’espace et de sol concerné.

Partager.