Devenir carrossier: la marche à suivre

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous vouez une véritable passion au monde automobile? Vous êtes un véritable touche à tout? Vous êtes curieux de nature? Vous aimez redonner aux choses leur apparence d’antan? Vous souhaitez devenir carrossier? Voici le mode d’emploi. 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de réaliser une petite mise au point. Nous sommes nombreux à confondre garagiste et carrossier. Les définitions qui sont faites des deux termes ne doivent pas y être étrangères. Voyez plutôt ce qu’en dit Le Larousse:

A lire aussi : 4 principales raisons qui justifient le traitement téflon

Carrossier: “un carrossier est un professionnel spécialisé dans la tôlerie automobile. Il répare les voitures accidentées”.

Garagiste: “exploitant commercial assurant le remisage des voitures et, souvent, les travaux d’entretien et de réparation”.

A voir aussi : Contrôle technique à Saint Menet : les offres du garage

Difficile d’y voir une quelconque différence. En réalité, on peut assimiler le garagiste à un médecin généraliste. Il est celui qui réalise le bilan global d’une voiture avant de s’attaquer au(x) problème(s). Le carrossier, quant à lui, est en quelque sorte le chirurgien esthétique de nos véhicules. Il s’emploie plus spécifiquement à réparer la carrosserie, soit l’emballage de la voiture. Cependant, nombreux sont les garagistes possédant des compétences en carrosserie et inversement.

Compétences d’un carrossier

N’est pas carrossier qui veut. Se montrer méticuleux, être habile de ses mains, avoir le souci du détail, posséder une bonne vision, être polyvalent, être en possession d’un bon sens de l’observation, aimer le travail de précision et accepter de travailler dans un environnement bruyant sont quelques-unes des qualités requises. À cela s’ajoute le fait de ne pas être allergique au différents solvants et autres peintures habituellement utilisées dans le métier et supporter de travailler dans des positions inconfortables.

Quelles formations?

Vous possédez ces différentes compétences? Parfait! Vous voilà donc prêt à apprendre le métier. À cet effet, différentes filières existent. L’enseignement secondaire professionnel, par exemple, forme de nombreux carrossiers. Il est également possible de se former à ce travail en promotion sociale, à l’IFAPME ou encore par l’intermédiaire de formations en alternance. À vous d’opter pour l’option vous correspondant.

Où exercer?

Posséder un diplôme en carrosserie vous ouvrira évidemment les portes des ateliers de carrosserie, mais pas uniquement. Vous pourrez également vous tourner vers les ateliers de débosselage, les centres d’estimation des véhicules, les commerces de véhicules d’occasion et autres concessionnaires automobiles.

Votre envie de faire carrière dans le milieu a été confortée par ces différentes informations? Tant mieux! Ne reste plus qu’à enfiler un bleu de travail et à mettre toutes vos chances de votre côté. Qui sait, peut-être deviendrez-vous un jour carrossier à Herstal ou ailleurs! Bonne chance… 😉

Partager.