Comment faire des économies d’énergie chez soi ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Votre facture de consommation énergétique vous paraît particulièrement élevée pour la surface de votre logement ? C’est peut-être que votre maison est mal isolée ou que vous n’avez pas encore adopté les bons gestes. Mais il existe des solutions.

Faire des travaux de rénovation énergétique

Isoler les combles

La déperdition de chaleur se fait à 35% par la toiture. Pour réduire significativement la facture énergétique, il est donc important de vérifier qu’une bonne isolation thermique des combles est en place, et si non, d’entreprendre des travaux. Les techniques d’isolation diffèrent selon la disposition des combles (perdus ou aménagés), mais l’efficacité est la même. Vous pouvez demander les services reconnus de l’entreprise CTTA.
Si vous désirez agrandir votre maison, vous pouvez aussi aménager une pièce en plus sous les toits : c’est l’endroit parfait pour une chambre ou une salle de bains d’appoint et le coût de l’isolation sera rentabilisé par l’agrandissement de la surface habitable.

Isoler les murs

Environ 25% des pertes thermiques ont lieu à cause de murs mal isolés. Mettre en place une isolation thermique est obligatoire dans les normes de construction d’aujourd’hui, mais les vieilles bâtisses ne sont pas forcément bien protégées.
Une isolation maison par l’intérieur est la solution la plus économique et la plus rapide à mettre en place, mais elle a pour inconvénient de réduire l’espace intérieur et de seulement retarder la conduction thermique, qui se fait quand même via les murs porteurs.
L’isolation par l’extérieur est plus longue à mettre en place et plus coûteuse, mais elle peut tout à fait être faite en même temps qu’un ravalement de façade, et a pour avantage d’être très efficace. Mais elle peut rebuter les propriétaires de maisons atypiques, en pierre par exemple, car elle va en modifier l’aspect.

Isoler les fenêtres

C’est en général la cause de déperdition de chaleur la plus connue. Changer ses fenêtres pour y mettre du double vitrage, voire du double vitrage à grande efficacité thermique, est un investissement qu’il est plutôt facile de rentabiliser.
Attention, la pose de double vitrage n’est plus éligible au Crédit d’impôt à partir du 30 juin 2018, mais reste éligible à la Prime énergie si les travaux sont réalisés par un artisan RGE.

Isoler le plancher

Une isolation maison passe aussi par les sols, qui sont responsables à eux seuls d’environ 5 à 10% des pertes thermiques au sein d’une habitation.
Isoler par dessous est une bonne solution si vous possédez une cave ou un vide sanitaire. L’isolant sera alors placé sur le plafond de la cave ou du vide sanitaire, et passera inaperçu dans votre pièce de vie.
L’isolation par-dessus peut poser quelques problèmes au niveau des passages de portes en raison de l’épaisseur de l’isolant. Elle nécessite également de retirer le revêtement existant avant de placer l’isolation, puis d’en replacer un nouveau. Mais elle est tout aussi efficace qu’un autre type de pose.

Choisir les bons équipements

La domotique

La technologie d’aujourd’hui peut vraiment vous aider à faire des économies d’énergie. La domotique (ou maison connectée), quand elle se met au service de la consommation énergétique, est extrêmement efficace. En fonction de l’équipement que vous choisissez, vous pouvez :

  • réduire votre facture de chauffage : en installant un thermostat programmable depuis votre smartphone ;
  • réduire la consommation d’électricité : en associant une télécommande à des prises de courant, vous pouvez éteindre tous les appareils en veille qui consomment énormément d’électricité pour rien ;
  • anticiper vos déplacements : vous pouvez programmer la température de la maison pour votre retour, fermer tous les volets roulants d’un seul geste, et programmer une sécurité maximum pour votre logement.

Les ampoules

Aujourd’hui, il est fortement déconseillé d’utiliser des ampoules dont la classe énergétique se situe en dessous de la classe C, car elles consomment énormément d’énergie. Préférez opter des ampoules LED, qui éclairent suffisamment une pièce tout en vous faisant faire des économies. Et évidemment, n’oubliez pas d’éteindre derrière vous quand vous quittez une pièce.

Le chauffage

Il est fortement déconseillé de garder les convecteurs électriques dits “grille-pain” qui sont de véritables bombes de consommation énergétique. Pour des radiateurs électriques, préférez des radiateurs à inertie ou à chaleur douce, qui sont plus économiques. Les radiateurs connectés vous permettront également de réguler la température pendant la journée.
Pour le chauffage au gaz, plus économique, de nombreux modèles actuels vous permettent de faire des économies, mais la véritable astuce se trouve dans le type de chaudière que vous utilisez. En optant pour des modèles plus récents et performants, vous pouvez bénéficier de primes d’énergie sur les travaux effectués.

Les astuces quotidiennes

Dans la cuisine

L’objet principal dont il faut surveiller la consommation est le frigo : dégivrez le congélateur intégré tous les 3 mois et décongelez vos aliments dans le frigo pour réduire la consommation. Pour le lave-vaisselle, qui peut être un peu énergivore, ne faites tourner la machine que quand elle est pleine.

Dans la salle de bains

Il existe de nombreuses façons de réduire le débit de la douche afin de faire de petites économies sur l’eau. Vous trouverez de nombreux systèmes dans les magasins de bricolages pour moins d’une centaine d’euros. Pour le sèche-serviettes, choisissez un modèle économique, voire ne l’allumez pas : les serviettes sèchent toute seules en quelques heures.

Dans le salon

La plus grosse économie que vous pouvez faire concerne les appareils en veille. Vous pouvez acheter en grande surface ou dans des magasins de bricolage des prises connectées télécommandables qui vous permettront, en un seul geste, d’éteindre tous les appareils ou de les rallumer.

Partager.