Des spermatozoïdes in vitro pour révolutionner le traitement de l’infertilité masculine ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

fertilite-feminine-grossesseBasée à Lyon, la société de biotechnologies Kallistem a récemment dévoilé les résultats de ces dernières recherches et celles-ci pourraient bien révolutionner le monde de l’infertilité masculine. En effet, ces scientifiques ont trouvé la solution pour créer des spermatozoïdes in vitro à partir de cellules souches testiculaires. 

Déjà dévoilées dans le courant du mois de mai 2015, les résultats des recherches de l’entreprise Kallistem ont cette fois été dévoilés dans le détail avec la caution du CNRS. Concrètement, ces recherches leur ont permis d’obtenir in vitro des spermatozoïdes de rats, de singes et puis d’hommes, ce qui pourrait permettre de résoudre de 30 à 50% les problèmes d’infertilité masculine selon Philippe Durand, initiateur du projet et ancien directeur de recherche à l’Inra.

A lire également : Alimentation : comment bien nourrir mon chien ?

Pour parvenir à ces résultats assez extraordinaires, il a fallu plus de 20 années de recherches approfondies (notamment pour mettre au point les conditions de culture des cellules souches pour permettre artificiellement une spermatogenèse.

Une révolution « dans les prochaines années »

Ces résultats ne sont que la première étape vers la révolution du traitement de l’infertilité masculine car il faudra encore attendre que les essais cliniques se révèlent concluants or ils ne devraient pas commencer avant trois à cinq ans selon Philippe Durand.

A voir aussi : Le psychologue peut fournir une aide pour l'orientation scolaire

Pourquoi ? Tout simplement parce que les chercheurs doivent d’abord éprouver la qualité des spermatozoïdes créés in vitro en faisant naître des ratons et de s’assurer qu’ils sont normaux et qu’ils peuvent se reproduire par la suite.

Pour rappel, entre 5 et 10% des couples rencontrent des problèmes d’infertilité à un moment donné de leur existence. Parmi ceux-ci, on estime qu’environ 30% proviennent d’infertilité masculine (contre 30% d’infertilité féminine, 30% de causes mixtes et 10% de causes inconnues). Il pourrait donc s’agir d’une petite révolution dans le monde de l’infertilité masculine qui, pour le moment, se base essentiellement sur la prise de compléments alimentaires pour améliorer la fertilité des hommes.

Partager.