Dispositif Crit’Air, il devient critique de circuler dans Paris

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alors que la vignette automobile disparaissait des pares brises à l’aube du XXI° siècle – supprimée en 2000 par Laurent Fabius alors ministre de l’Économie sous le gouvernement Jospin – voilà qu'une poignée d'années plus tard, une nouvelle vignette fait son apparition.

Même si à l’origine, il s’agissait d’un impôt annuel destiné à tous les véhicules en circulation, la vignette « Crit’Air » est un permis de circuler dans Paris sans risque d’encourir une amende. Outre le temps passé dans les bouchons – de l’ordre de 90 heures en 2016 – le coût du stationnement, être l’heureux propriétaire d’un véhicule dans Paris devient un luxe. Alors qu’il est si facile de réserver les services d’un chauffeur privé parisien fiable sur Allocab

En tout état de cause, depuis janvier de cette année, tout a changé. Gros plan sur un autocollant, une vignette pas comme les autres.

La pastille antipollution « Crit’Air » passée au crible

Dioxyde d’azote, particules fines et diesel, ozone, épandage, pollen et allergies, la concentration des polluants dans l’air parisien est saturée, à l’image du trafic sur la Francilienne. Malgré la mise en œuvre d’actions – circulation alternée/différenciée, ‘Journée sans voiture’ par exemple – pour désengorger et enrayer la problématique liée au trafic en vue de laisser les poumons à l’air libre, les épisodes de pollution atmosphérique se poursuivent et s’enchaînent les uns après les autres dans la capitale. Face aux résultats mis en avant par l’association de surveillance de la qualité de l’air, les opérations menées sont peu probantes. 

Qu’à cela ne tienne, Paris entend bien passer la seconde et pour cela a créé une zone de circulation restreinte. La vignette Cirt’Air est alors un laissez-passer, un sésame qui permet de bénéficier de places de stationnement prioritaires, mais surtout d’avoir la possibilité de circuler librement, et ce, du lundi au vendredi de 8h à 20h.

Le système de vignettes antipollution applicable aux véhicules deux ou quatre roues, répartis ces derniers en fonction de leur motorisation, mais aussi de leur date d’immatriculation. Pour exemple, un véhicule 100% électrique ou hydrogène présente le niveau 0 de la vignette alors qu’un véhicule diesel immatriculé entre 2006 et 2010 est au niveau 3 sur les 5 que compte ce dispositif. Il est important de noter que les véhicules les plus polluants ne peuvent donc plus circuler à l’exception des véhicules de collection et des commerçants des marchés alimentaires parisiens. Au regard de la loi, tout contrevenant – absence de vignette par exemple – s’expose bien sûr à une amende.

Finalement, il est doux et agréable de se laisser guider par un chauffeur privé dans Paris sans devoir se soucier de tout cela ! 

Partager.