Gestion locative : comprendre son mode de fonctionnement

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Se tourner vers la location immobilière constitue un bon investissement. L’immobilier est souvent perçu comme une valeur sure, un bon moyen de faire fructifier ses avoirs. En France, des facilités fiscales ont été mises en place pour encourager les personnes qui mettent des biens neufs en location. Ces avantages sont encadrés par la loi Pinel. Par ailleurs, s’occuper de la gestion d’une propriété louée, peut nécessiter beaucoup de temps et d’énergie. Et quand vous avez de nombreuses obligations socioprofessionnelles, il est difficile de devoir encore prendre en charge les tracasseries relatives au statut de bailleur. Il est conseillé de faire appel à des professionnels de la gestion locative. Quid du mode de fonctionnement ?

En quoi consiste la gestion locative ?

La gestion locative, c’est le fait qu’un propriétaire délègue l’administration de son bien à un agent immobilier, ou encore à un gestionnaire de biens. Et ce, en vue d’une mise en location. Le professionnel est habilité à agir sous le couvert d’un mandat remis par le bailleur. Ce contrat écrit stipule que ce dernier a donné le droit au mandataire d’agir en son nom. 

Les prérogatives du mandataire consistent à trouver un locataire qui est en mesure de s’acquitter convenablement de son loyer. Il se charge également d’établir le bail, et de le renouveler dans le cas où cela s’avère nécessaire. Le responsable de la gestion locative réceptionne aussi les sommes versées par le demeurant. Il s’occupe du recouvrement des impayés et effectue les éventuelles réparations en cas de problèmes techniques. Et si vous choisissez la gestion locative avec plurial novilia, ces professionnels auront également soin de souscrire à une assurance de la propriété, et s’acquitteront des obligations fiscales.

Les garanties offertes par un mandat de gestion locative

L’entreprise de gestion locative vous fournit de bonnes garanties au travers d’un mandat. Elle se charge de réclamer les arriérés de loyer. Aussi, elle supporte les pertes et les coûts de réparation qui relèvent de la responsabilité du locataire.

La durée du mandat

La durée du mandat ne peut être supérieure à trente ans. Une clause de tacite reconduction peut être insérée dans celui-ci. Mais en tant que propriétaire du bien, vous avez la latitude de procéder à la résiliation du contrat. Cependant, cela doit se faire dans le respect de certaines règles. Pour ce qui est la rémunération du mandataire, elle se décide entre les parties. 

Partager.