L’acné n’est plus une fatalité : découvrir les solutions

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Qui n’a pas souffert à l’adolescence de cette irruption de boutons blancs ou noirs particulièrement disgracieux apparaissant principalement sur le visage mais pouvant aussi être présents sur le thorax ou le dos ? On sait que près de 90 % de la population adolescente en est atteinte à des degrés plus ou moins importants.

L’acné est un fléau bien connu des adolescents mais pas plus accepté pour autant par les autres. Lorsque les boutons apparaissent à un âge où les ados ont déjà des difficultés à accepter leurs différences physiques ou leurs petites imperfections, il est d’autant plus difficile de faire semblant qu’il n’y a aucun bouton sur leurs visages.

Une perte de confiance en soi

Ces différents phénomènes très désagréables peuvent devenir handicapants dans la mesure où ils altèrent gravement l’image de la personne qui en est atteinte entraînant une perte de confiance en soi dans une période de la vie déjà suffisamment perturbée. Les follicules s’obstruent par une sécrétion excessive de sébum et les bactéries se développent alors à l’intérieur de ce follicule jusqu’à en déborder pour prendre l’aspect de ces boutons si indésirables. Non seulement la période boutonneuse est-elle désagréable à vivre mais souvent l’acné vous laisse en souvenir des cicatrices qui continuent à vous défigurer à l’âge adulte.

Traiter l’acné à l’adolescence

Il existe différents mythes concernant les traitements de l’acné et les uns et les autres y vont de leurs recettes miracle héritées de leur grand-mère ou inventées de fraîche date. Toutes sont censées révolutionner le traitement de l’acné, mais peu reposent réellement sur des facteurs probants et efficaces. Les technologies de dernière génération, le traitement au laser par exemple, ont l’avantage d’agir localement sur les lésions pour infléchir la prolifération des bactéries d’une part et d’autre part de ralentir l’action des glandes sébacées responsables de l’acné. Ce traitement par la lumière laser est aussi une bonne solution pour les femmes enceintes qui souffrent d’acné de la grossesse dans la mesure où elles ne peuvent ingérer ni appliquer aucun médicament destiné à lutter contre cette pathologie. Pour les formes d’acné débutantes, les traitements locaux suffisent en général et on n’a recours au laser que pour les acnés moyens à sévères.

Traiter les cicatrices d’acné

Il n’y a pas une seule manière de traiter les cicatrices de l’acné. Il y a une solution à voir ici avec le laser cicatrice acné avant âpres. Différents types de laser peuvent intervenir selon l’étendue et la profondeur des cicatrices. Les plus superficielles demandent une stimulation du collagène qui leur est apportée par les lasers de remodelage et les lasers ablatifs lissent en creux les cicatrices plus profondes. Différents peelings représentent également de bonnes solutions, toujours en fonction de la texture de la peau et de l’importance des lésions. Le peeling glycolique renouvelle la surface externe de la peau afin de corriger les imperfections de l’épiderme pour redonner à la peau un aspect plus lisse. Cet acide à base de fruits corrige également en douceur les différences pigmentaires pour égaliser les différences de couleur inesthétiques. Si les cicatrices d’acné sont plus profondes, un peeling au TCA qui est un dérivé trichloré de l’acide du vinaigre. Sans toxicité et ne provoquant aucune allergie, cet acide blanchit les couches superficielles de la peau pour un rendu lisse et uniforme. Si les cicatrices sont très importantes, ce qui est rarement le cas pour l’acné, on peut encore avoir recours à un peeling au phénol qui doit être pratiqué en clinique spécialisée.

Où traiter les cicatrices d’acné ?

Mis à part le peeling au phénol qui demande une éviction sociale et une prise en charge en clinique, les différents traitements au laser ou par peeling, se font dans des centres de soins esthétiques. Non invasifs, les patients ou les patientes peuvent reprendre leurs activités normales dès la fin des séances. Il est néanmoins absolument essentiel de s’adresser à un centre de soins esthétiques disposant de toutes les technologies de dernière génération mais surtout de praticiens expérimentés capables d’une part de faire un phototype de la peau à traiter et d’éliminer toutes les contre-indications éventuelles et d’autre part de déterminer avec précision quel soin est le plus adapté en fonction du problème à résoudre. C’est le talent et l’expérience spécialisée du praticien qui sont la clé de la réussite du traitement. Le protocole de soins doit être clairement défini avec le patient après un bilan des lésions à éliminer ou à réduire et seul un expert en la matière pourra adapter les dosages, les temps de pose et les nombres de séances nécessaires. Une information claire et transparente des soins à pratiquer mais aussi des suites et des résultats potentiels devra être fournie au départ afin d’éviter au patient ou à la patiente des surprises ou des déceptions. L’environnement sanitaire est encore un des paramètres incontournables même si les technologies mises en œuvre dans un centre de soins esthétiques ne sont pas invasives. Le choix du centre de soins esthétiques à qui l’on va confier sa peau n’est donc pas sans importance. La qualité et la diversité du matériel utilisé, la compétence des praticiens et la sécurité sanitaire sont les trois paramètres à vérifier avec précision pour être certain de retrouver un teint éclatant en toute sérénité.

Partager.