L’amplificateur : une solution à la mauvaise réception réseau mobile GSM, 3G et 4G

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il arrive que vos appels soient constamment interrompus. Comme si cela ne suffisait pas, la connexion internet n’est jamais stable, voire quasiment inexistante. En quelques mots, votre maison n’est pas réellement couverte. Que faire alors dans ce cas vu tout ce temps que vous passez dans votre domicile ? Sachez que l’amplificateur est une solution qui vous mettra la joie au cœur quant à la mauvaise réception du réseau mobile GSM, 3G et 4G. Le présent article fait la lumière sur la manière de régler le problème de signal dont votre domicile ou bureau est victime grâce aux amplificateurs mobiles.

Un amplificateur GSM, de quoi s’agit-il ?

C'est quoi un amplificateur GSM

Un amplificateur reseau mobile est un répéteur GSM qui rend plus intense le signal de l’antenne de votre réseau existant. Cela inhibe de ce fait la possibilité de ne pas avoir de réseau dans votre zone. C’est un dispositif qui combine une ou plusieurs antennes intérieures et une antenne extérieure réceptrice de même qu’un boîtier amplificateur. Le boîtier amplifie comme son nom l’indique le signal mobile réceptionné. Ainsi, le signal des réseaux mobiles GSM, 3G ou 4G se trouve alors amplifié.

Toutefois, il faut savoir qu’en cas de signal inexistant, l’amplificateur réseau mobile ne pourra rien amplifier. Il faudra alors un signal minimum à proximité du lieu d’installation pour que l’amplificateur joue son rôle.

Comment fonctionne un amplificateur ?

L’amplificateur GSM, 3G ou 4G a trois principaux composants à savoir :

  • L’antenne intérieure ;
  • L’antenne extérieure ;
  • Le boîtier amplificateur.

Ces trois composants sont reliés grâce à des câbles coaxiaux qui les accompagnent. Vous pouvez facilement l’installer sans recourir à un spécialiste. Pour cela, servez-vous du câble pour connecter votre répéteur installé à l’intérieur de votre habitation avec l’antenne extérieure. Ladite antenne extérieure serait auparavant fixée sur le toit ou sur une façade d’un des côtés. En outre, le câble connectera aussi tout ceci avec l’antenne intérieure installée sur le second côté. Lorsque l’amplificateur est bien installé, l’antenne extérieure reçoit aisément le signal faible du réseau GSM local.

Ce faible signal est alors transféré au répéteur qui le renforce hautement avant de le renvoyer vers l’antenne se trouvant à l’intérieur de votre habitation. À cet instant précis, l’antenne intérieure répartit dans la pièce un signal plus puissant. Cela dit, il faut nécessairement que l’antenne intérieure se place dans cette pièce où vous voulez que le signal soit bien à son pic. Désormais, vous avez beaucoup plus d’aisance à vous servir de votre téléphone. Les messages seront facilement reçus et envoyés et vous allez pouvoir émettre et recevoir des appels.

En outre, vous jouirez d’une connexion bien plus stable et de confiance pour surfer sur internet.

Les critères de choix de l’amplificateur GSM, 3G et 4G

Bien choisir son amplificateur GSM

Le premier critère qui entre dans le choix d’un répéteur GSM, 3G et 4G est la superficie de la zone de couverture. Il est clair que l’amplificateur qui servira à couvrir une maison moyenne de 100 m2 ne pourra couvrir un grand bâtiment industriel de 5000 m2. Ainsi, il doit être conforme à la superficie à couvrir. Au-delà de cela, il est important de connaître la fréquence qu’utilise votre opérateur mobile. Un opérateur mobile fait usage d’une bande de fréquence pour émettre. Votre répéteur doit être compatible avec la bande de fréquence de votre opérateur.

En France, SFR, ORANGE, et FREE se servent d’une même bande de fréquence. Il s’agit de la bande 900 MHz. A contrario, BOUYGUES TELECOM se sert de la bande de fréquence 1800 MHz. Toutefois, il y a des amplificateurs qui sont compatibles avec ces deux bornes de fréquences pré-énumérées. Pour finir, tenez compte de votre budget pour opérer votre choix. À titre informatif, sachez que le prix du dispositif peut quitter 150 euros pour aller au-delà de 1500 euros.

Partager.