L’assurance vie en Belgique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après avoir enregistré une chute régulière pendant plus de 8 ans, l’assurance vie en Belgique connaît une croissance très importante pour la 2e année consécutive. En effet, les assurances vie branche 21 ont fait un bon de plus de 11 % en 2019 tandis que celles de la branche 23 enregistrent une chute de près de 5 %. La même tendance semble se dessiner pour 2020. Quelle différence entre branche 21 et branche 23 ?

Branche 21 et branche 23, deux stratégies d’épargne différentes

Le montant de la pension légale n’est aujourd’hui pas suffisant pour maintenir le niveau de vie des actifs quand ils doivent cesser leur activité professionnelle. C’est la raison pour laquelle il est très important d’anticiper cette chute des revenus en souscrivant une épargne pension ou assurance-vie. Un contrat d’assurance vie en Belgique peut toutefois être de 2 types : à un taux garanti ou lié à un fond d’investissement.

A voir aussi : Quel est le mode de fonctionnement de la blockchain ?

Branche 21 : un taux garanti

L’assurance-vie branche 21 est une solution d’épargne qui permet de se constituer de manière sécurisée un capital pour la retraite. L’objectif de l’assurance vie est de permettre à une personne passant de la vie active à la vie de pensionné de pouvoir faire face à un certain nombre de dépenses incompressibles tout en conservant un certain pouvoir d’achat. En effet, il ne faut pas oublier que, avec l’avancée dans l’âge, les dépenses liées à la santé ne feront qu’augmenter de manière régulière.

Pour faire face aux dépenses courantes et aux dépenses de santé, il est donc possible de souscrire à une épargne pension. Celle-ci permet au souscripteur de se constituer à son rythme un pécule dont il pourra jouir au moment de la retraite. Dans le cadre de la branche 21, le capital versé est garanti, tout comme les intérêts qu’il génère.

A lire en complément : Un regroupement de crédit, comment ça marche ?

Cette solution est de loin la plus sécurisante car c’est l’assureur qui supporte le risque et qui a une obligation vis-à-vis du souscripteur.

Branche 23 : un taux lié à un fond d’investissement

L’assurance-vie branche 23 fonctionne sensiblement de la même manière que celle précédemment décrite. Elle permet de la même manière de se constituer un capital et d’en récolter les intérêts en vue de compléter ses revenus au moment de la pension. Toutefois, la comparaison s’arrête là. En effet, alors que la branche 21 bénéficie d’un taux d’intérêt garanti et de la sécurisation du capital, l’assurance vie branche 23 est directement liée au rendement d’un fonds d’investissement.

Jusqu’à la crise de 2020 liée au coronavirus, c’était de loin la solution la plus rentable pour se constituer un capital retraite.

Pourquoi l’assurance vie à taux garanti séduit-elle les Belges ?

Avec le confinement lié à la covid-19, le bas de laine des Belges n’a cessé d’augmenter. Durant cette même période, la bourse a littéralement dévissé. La situation économique du pays s’est dégradée et de nombreuses entreprises ont été mises à mal. Beaucoup sont d’ailleurs sur le fil du rasoir.
Logiquement, ce n’est donc pas la meilleure période pour placer ses économies en bourse car il y a un risque très élevé. Pour sécuriser le capital de leur assurance-vie, les Belges ont donc logiquement opté pour un rendement garanti.

Cette tendance n’est pas nouvelle, mais s’est accentuée avec le confinement. En effet, dès 2019, la capitalisation en branche 23 a reculé, probablement influencée par les signaux forts envoyés par la Bourse qui était au plus au point. Elle ne pouvait que retomber, même si personne n’aurait pu prédire une chute aussi importante à cause d’une pandémie mondiale.

Partager.