Le factor : un spécialiste du recouvrement commercial

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il y a de nombreux bureaux de factoring en poste sur l’hexagone. Pour cette raison, certaines sociétés françaises ne savent plus où donner de la tête lorsqu’elles ont besoin d’un factoring. Sachez que ces sociétés ont chacun leur domaine de spécialisation. Les compétences de certaines sont axées sur le marché intérieur tandis que pour d’autres, c’est l’exportation qui fait figure de thème de prédilection. Veillez donc à bien choisir la société qui vous convient le mieux en fonction de votre activité, de votre emplacement… . Sachez aussi choisir le bon moment pour entamer une opération afin de vous épargner des pertes inutiles.

Quels critères à suivre pour choisir sa société de factoring

fotolia_bilan2Le premier critère d’évaluation d’une société d’affacturage est son domaine de spécialisation. En effet, lorsqu’un prestataire connaît bien un secteur, il apprécie mieux le risque sur les entreprises. Il tient compte des us et coutumes, du contexte, des évolutions du secteur il maîtrise le format des factures, les besoins des acteurs …

A découvrir également : La plomberie et la communication !

Ensuite, si votre société s’exporte, pensez aussi à vérifi­er que le prestataire retenu couvre les pays avec lesquels vous travaillez. Bien sûr, vos besoins en termes de volume des créances à céder et de l’étendue de services attendus (externalisation ou non de la gestion du poste client) sont à prendre en compte.

Enfi­n, privilégiez les factors s’engageant à effectuer les relances nécessaires, af­fichant une bonne connaissance de votre secteur d’activité et jouant la transparence. N’hésitez pas non plus à demander plusieurs devis et à négocier point par point les termes du contrat pour obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

A découvrir également : Cas de recours au Management de transition

Quelle commission touche le factor sur une opération de factoring ?

Les prestations sont rémunérées par la commission d’affacturage et la commission de financement. La commission d’affacturage correspond aux frais de gestion, de recouvrement et d’assurance-crédit, elle oscille entre 0,15 % et 1,30 % du CA TTC confi­é. Sur ce total, l’assurance-crédit représente entre 0,30 % et 0,50 %. Les écarts s’expliquent au cas par cas par le volume de créances cédées, le montant moyen des factures, la qualité du portefeuille client de l’entreprise, le nombre de clients concernés, le secteur d’activité et la zone géographique. La société d’affacturage impose aussi un montant forfaitaire minimum annuel. La commission de ­financement, quant à elle, compense l’avance de trésorerie et est calculée sur le montant prêté au prorata temporis. Le taux appliqué correspond alors à Euribor à trois mois (ou sur TBB) plus une marge (0,15 % à 2 % selon le profi­l de l’entreprise), multipliée par le nombre de jours de l’encours et divisé par 360. Pour plus de détail sur les offres de services en factoring, cliquez ici.

Partager.