Les gants de moto doivent être homologués

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les débutants ont tendance à acquérir un casque, mais ils oublient de prendre un équipement complet, ils pensent qu’il est sans doute obsolète. Pourtant, il est impératif de choisir des gants adaptés à la saison, votre pratique et aux normes en vigueur. 

Les gants de moto ne sont pas facultatifs

Lorsque vous êtes victime d’un accident, l’équipement est le seul moyen pour lutter contre les blessures. S’il est absent, il est inutile de préciser que les dégâts seront très importants. Comme c’est le cas pour le casque, les gants de moto méritent une grande réflexion, car, certes, le design est intéressant, mais le confort et la sécurité sont les deux éléments qui doivent retenir votre attention. 

La norme CE est en vigueur depuis 2016

Le risque d’abrasion est élevé dans le cadre d’une chute ou d’une glissade. Les gants doivent être assez robustes pour résister à une telle configuration. Lors de votre séance de shopping, vous devez impérativement choisir les modèles avec la mention CE. Celle-ci est obligatoire depuis le 20 Novembre 2016. Vous devez donc prouver que ces accessoires sont homologués lors d’un contrôle de police. Si ce n’est pas le cas, vous risquez une amende de : 

  • 45 euros si le paiement intervient 15 jours après l’infraction 
  • 68 euros si vous ne respectez pas le délai

Des éléments pour vous aider dans votre choix

Il est dommage de payer une telle somme, car elle correspond finalement au prix d’une paire de gants de moto. Il est important de préciser que le passager écope lui aussi d’une amende s’il ne possède pas cet accessoire et le conducteur perd un point sur son permis de conduire. Pour choisir vos gants, voici quelques conseils : 

  • Ils doivent être ajustés
  • Choisissez des gants étanches
  • Ils doivent couvrir les poignets et les mains bien sûr
  • Les modèles chauffants sont parfaits pour l’hiver
Partager.