Les professionnels s’emballent par le banderoleur

0

Les chiffres du transport routier de marchandises sont en légère augmentation cette année et, ce moyen reste en tête dans le marché du transport intérieur de biens. Quoi qu’il en soit, les marchandises sont exposées au cours de leur transit à des conditions de transports aléatoires et délicates dues aux vibrations du véhicule, des conditions environnementales et climatiques, mais aussi à de nombreuses manipulations qu’elles subissent tout au long de leur acheminement. Dès lors, mieux vaut opter pour un emballage adéquat afin de leur assurer un conditionnement de qualité

Il existe un grand nombre de solutions pour empaqueter et protéger les envois. Dans la plus grande majorité des cas, les produits sont disposés sur une palette. En plastique, en carton traditionnellement, la palette est en bois. De type européenne, elle présente alors des dimensions standards – 80 centimètres de large sur 120 centimètres de long et 15 centimètres de hauteur – et peut supporter un poids en toute sécurité allant jusqu’à 1 tonne. Pour autant, même disposés sur une palette, les divers objets se doivent d’y être emballés correctement. Comment faire ? Quelles sont les options possibles ? Éléments de réponse. 

Les différents emballages de protection pour palette

La palette est idéale pour le groupage de colis. Afin de diminuer le risque d’égarement de l’un d’entre eux, il convient de maintenir de manière efficace et pérenne tout au long du trajet les cartons contenant de la marchandise. Et, pour cela, il existe différents emballages de protection.

Le film étirable

C’est de loin, la meilleure option possible. À l’aide d’une banderoleur semi-automatique, le film étirable est alors placé facilement sur une ou plusieurs couches sur le pourtour des cartons. Élastique, autocollant, les cartons et la palette ne forment qu’un seul et unique bloc compact qui ne bouge pas en cas de mouvement. De plus, le film étant imperméable et étanche, cela permet de conserver dans de bonnes conditions le contenu même des cartons, sans aucune trace de poussière ni d’humidité. 

De plus, il peut être transparent pour faciliter l’identification du contenu ou opaque pour assurer la confidentialité des envois. Qui plus est, le recours à un banderoleur ne demande que peu de manutentions, de quoi prévenir les troubles musculo-squelettiques

Le cerclage

À l’aide d’un lien – agrafe pour feuillard, feuillard, boucle de cerclage en plastique ou en métal notamment – les cartons sont cerclés à la palette

L’intercalaire

Afin de stabiliser les couches de produits disposés sur la palette, un intercalaire – simple cannelure ou double cannelure selon la charge – est disposé.

La coiffe palette

Installée en haut de la palette, elle vient en complément des différents dispositifs pour assurer une étanchéité parfaire, mais aussi protéger le contenu de la palette de la poussière et autre saleté.

Share.

Comments are closed.

Powered by themekiller.com