L’essentiel à savoir sur la création d’une société offshore à Hong Kong

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Hong Kong, situé au sud-est de la Chine, était auparavant une colonie Britannique. Ensuite, Hong Kong est devenu une région appartenant à la République  Populaire de Chine mais avec un statut très particulier vu que même s’il fait partie de la Chine, il possède un système juridique autonome.

Ainsi, une des régions les plus capitalistes du monde, se trouve dans un pays idéologiquement communiste.

A lire également : Signer un document en ligne : le bon réflexe

Les industriels et les exportateurs trouvent à Hong Kong un endroit commercial très classique. Pour ceux qui désiraient de faire des affaires des importations et exportations en Chine, Hong Kong était le lieu incontournable pour ce faire.

Les avantages du système d’impôts hongkongais

D’autre part, Hong Kong bénéficie d’un système d’impôts et de taxes caractérisé par sa simplicité. D’abord, il faut signaler que les taux d’impôts sont très bas d’après les standards de l’OCDE. Ensuite, on applique à Hong Kong, un principe territorial qui détermine que seulement les revenus en provenance de Hong Kong impliqueront d’impôts pour la société avec un taux de 16,5%.

A lire aussi : Comment faire une facture d’apporteur d’affaires ?

Les revenus offshore qui proviennent de l’extérieur ne contemplent pas d’impôts. Enfin, tandis que dans d’autres systèmes juridiques, on prévoit  du TVA, des impôts sur le capital ou des impôts sur les dividendes, ces impôts ne sont pas appliqués à Hong Kong. Il s’agit d’un grand avantage pour les actionnaires de la société.

Une société à responsabilité limitée

Pour ce qui est de la formation des sociétés, il faut préciser qu’à Hong Kong, la structure la plus utilisée par les entrepreneurs étrangers est celle de la « private company limited by shares ». Son statut équivaut à celui de la société à responsabilité limitée en France.

Les caractéristiques particulières de ce type de société est qu’elle limite le transfert des parts sociales, qu’elle interdit de recourir à l’épargne public et que sa responsabilité se limite au montant des parts que s’y sont souscrits. D’autre part, cette forme de société prévoit entre 1 à 50 actionnaires.

Ainsi, un système d’impôts très avantageux et la facilité de créer une société à Hong Kong, font de cet endroit, un paradis pour les entrepreneurs.

Partager.