Stations de traitement des eaux usées

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les stations de traitement des eaux ou des stations d’épuration sont des grands ouvrages construits pour assainir les eaux domestiques et industrielles collectées dans les zones urbaines et industrielles. Les stations d’épuration qui dépassent les 20 000 stations en France, sont de véritables outils de nettoyage des villes de la pollution dissoute dans les eaux usées. Elles font partie d’une stratégie globale de développement durable et de protection de l’environnement.

Les eaux usées

Les eaux usées proviennent de multiples sources. Elles peuvent s’agir d’eaux utilisées dans les activités industrielles ou des eaux issues des activités domestiques. Elles sont collectées dans des réseaux d’égouts contrairement aux eaux de ruissellement qui sont acheminées dans des conduits spécifiques.

A lire en complément : 15 appartements construits à l'aide de containers fleuriront bientôt à Pont-à-Celles

Le traitement de ces eaux est crucial dans la préservation de l’environnement et le maintien de l’équilibre des écosystèmes naturels.

Pour ce faire les organismes étatiques concernés construisent des stations d’épuration colossales qui sont équipées de meilleurs équipements de traitement des eaux usées.

Lire également : Manutention : comment choisir le bon matériel ?

Les eaux collectées des différentes sources rentrent dans ces stations d’épurations où elles vont subir une série de traitements dont le résultat final est une eau claire et propre qui pourrait être rejetée dans les milieux naturels.

Les stations d’épurations : dépollution des eaux usées

Les procédés de traitement des eaux usées sont très divers : physico-chimiques, biologiques et complémentaires qui ne sont pas toujours faits.

Le traitement primaire

Il permet d’éliminer les déchets qui sont de grande taille et peuvent obstruer les canalisations d’installations. Ce traitement comporte les étapes de dégrillage, de dessablage, déshuilage et la décantation primaire.

Le traitement secondaire 

Il implique le traitement biologique appliqué aux matières biodégradables. Les eaux arrivent dans un bassin aéré où règnent des bactéries aérobies qui se nourrissent des matières organiques. Ces bactéries mangeuses de pollution restent vivantes grâce à un brassage d’air ou un apport en air.

Le traitement chimique concerne quant à lui les matières inorganiques non digérées par les bactéries. Ce traitement comporte la floculation, l’oxydation et l’osmose inverse.

A la fin de ce traitement, l’eau est nettoyée à 90 %, et pourrait été rejetée dans la nature où elle termine sa dépollution naturellement.

Il existe aussi un traitement tertiaire qui est une désinfection de l’eau. C’est un traitement optionnel qui consiste à éliminer d’autres substances comme l’azote ou le phosphore. L’eau obtenue pourrait être utilisée dans des activités agricoles ou pour d’autres usages particuliers.

Partager.