Quand l’immobilier de prestige repart à la hausse

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alors que la crise économique et financière est toujours bien présente et que les mesures d’austérité s’enchaînent dans nos régions, l’immobilier de prestige parvient à sortir du trou et à retrouver une certaine hausse après une année 2013 particulièrement noire. A l’heure actuelle, le volume des ventes de 2014 aurait déjà dépassé celui de 2013 !

Lorsqu’on parle de l’immobilier de prestige (également appelé immobilier de luxe), il faut savoir qu’on parle de biens immobiliers qui se vendent à des valeurs supérieures au million d’euros. En ces temps de crise, il n’est donc pas vraiment étonnant que la situation de ce type d’immobilier soit bancal mais les spécialistes de l’immobilier ont trouvé une solution pour relancer les ventes de ce type d’immobilier : consentir des baisses de prix plus ou moins importantes selon les régions et selon le bien immobilier. Conséquence : les ventes ont repris en 2014 après une année 2013 très difficile.

A découvrir également : Comment louer son appartement à Bruxelles ?

2014 déjà supérieur à 2013

Alors que nous ne sommes qu’au mois d’octobre 2014, Sotheby’s International Realty (un réseau qui reprend une cinquantaine d’agences immobilières de prestige) indique que la valeur des biens vendus depuis le début de l’année a dépassé les 412 millions d’euros, soit un volume déjà supérieur à ce qui a été écoulé au cours de l’année 2013 !

La raison de la hausse : des prix en baisse

Si l’immobilier de prestige est parvenu à redresser la barre en 2014 dans un contexte difficile et après une année 2013 particulièrement compliquée, c’est essentiellement parce que les vendeurs ont consenti des baisses de prix pour de nombreux biens immobiliers de prestige qui se sont parfois vendus à 40 ou 50% de leur prix de départ (il s’agit là de diminutions exceptionnelles puisque, en général, la baisse des prix oscille plutôt entre 10 et 20%).

A lire également : Comment décorer son salon afin de le mettre un peu plus en valeur?

En parallèle de cette baisse de prix, certaines régions dites « moins attractives » ont vu leur nombre de transaction augmenter. C’est notamment le cas de la Gironde, de la Bretagne ou encore de la Côte Basque.

Afin de réaliser encore de meilleures opérations, n’hésitez pas à effectuer des simulations de crédits hypothécaires pour trouver les meilleurs taux !

Partager.