L’isolation thermique des combles est-elle rentable ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le fait d’initier des opérations d’économies d’énergie dans votre habitat vous permettra de faire baisser votre consommation énergétique. A ce titre, les possibilités ne manquent pas ! Il vous est loisible de faire l’acquisition d’une chaudière de qualité, de substituer les lampes LED aux lampes incandescentes ou bien procéder à l’isolation des zones où se créent des ponts thermiques. C’est le cas notamment des combles qui entrainent près de 30 % des pertes de chaleur qui ont lieu dans une maison. En plus de vous permettre de diminuer vos factures d’énergie, de telles actions ont pour effet d’accroître la valeur de votre bien immobilier. Vous profiterez en outre d’un confort thermique accru. Dans cet article, il s’agira de voir dans quelle mesure l’isolation des combles peut-être rentable ?

Comment apprécier la rentabilité de travaux d’isolation des combles ?

Si vous cherchez des solutions pour faire des économies d’énergie, il faut déjà savoir qu’un projet de rénovation énergétique a de la rentabilité dès lors que le coût global des travaux est comblé par la diminution de la facture énergétique. Une fois que ce seuil de rentabilité est atteint, l’excédent constitue un surplus de pouvoir d’achat pour le particulier comparativement à sa situation dans le cas où il n’aurait pas réalisé des travaux de rénovation énergétique.

Il convient en outre de prendre en considération les variations du coût de l’énergie. Ce dernier connaît une tendance à la hausse à mesure que le temps passe. A ce propos, il faut souligner que les fluctuations du prix de l’énergie influent plus sur la facture énergétique d’une habitation non isolée que dans une propriété qui dispose de bonnes performances thermiques.

Rentabilité de l’isolation des combles : de nombreuses variables à intégrer

La rentabilité et le budget global destiné au projet de rénovation énergétique dépendent de la qualité et de la performance de l’isolation thermique des combles. En effet, si ces dernières (qualité et performance) sont moindres, la rentabilité sera également faible.

En ce qui concerne l’isolation des combles, pour que le projet soit rentable, il faut choisir un mode d’isolant dont la résistance thermique est d’au moins 7 m2.K/W s’il s’agît de combles perdus. Pour les rampants de toiture, la résistance minimale doit être de l’ordre de 6 m2.K/W. En d’autres, termes, l’épaisseur du matériau isolant doit être suffisante.

Partager.