Le marché de l’immobilier : investir dans le neuf ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le marché immobilier en France

Après la crise économique et financière qui a impacté le marché immobilier dans le monde en général et en France en particulier, la question de savoir ce que devient le marché immobilier français en ce jour est plus qu’inévitable, d’autant plus que le gouvernement n’a cessé de mettre en place des mesures afin de redynamiser ce secteur. L’immobilier est réputé être une valeur refuge. Cependant, en période de conjoncture économique et surtout lorsque l’écart entre les prix des biens immobiliers et les revenus des ménages est grand, le marché immobilier stagne. La France se retrouve dans une bulle immobilière à l’instar de ses voisins britanniques et allemands. Le marché de la pierre n’a certes plus sa santé d’antan, mais les derniers chiffres prêtent à garder espoir. En effet, selon le ministère du logement français, la construction de logements a connu une légère hausse entre juin et août 2014. Ceci pousse à croire que le marché de la pierre devrait aller mieux dans les jours à venir. Des chiffres publiés également par les notaires de France et l’INSEE montrent que depuis bientôt 3 ans, le prix de l’immobilier en France est en baisse globale de 1,2 %. Par ailleurs, l’État a pris des mesures afin de relancer le secteur de l’immobilier. Notamment grâce à des lois et des dispositifs avantageux pour les locataires et les propriétaires. Ces mesures sont censées également rebooster la construction de logements neufs. Le taux d’intérêt des crédits immobiliers en France a été rabaissé à 2, 59 % en moyenne. Cette baisse devrait normalement permettre aux ménages d’emprunter à nouveau afin d’acquérir des logements.

L’immobilier neuf en France

Lire également : La domotique : un succès appréciable au fil des années

Bien que les prix concernant les logements anciens aient baissé (environ 1,2 % en un an selon Guy Hoquet L’immobilier), investir dans l’immobilier neuf présente plus d’avantages en ce moment. En effet, la plupart des lois en vigueur dans le secteur, en l’occurrence la loi Pinel qui fait suite à la loi Duflot, tendent à favoriser la construction de nouveaux logements. Ces différentes lois offrent surtout des avantages fiscaux sur plusieurs années, bien sûr, sous certaines conditions. Il devient donc plus avantageux d’investir dans l’immobilier neuf que dans l’ancien. La loi Pinel, par exemple, permet de bénéficier d’une réduction d’impôts sur investissement de l’ordre de 12 %, 18 % ou 21 % selon que le bien est en location pour 6 ans, 9 ans ou 12 ans. En d’autres termes, le contribuable peut bénéficier jusqu’à 6000 € par an de réduction d’impôts. L’immobilier neuf (construction ou achat d’un bien neuf) présente d’énormes avantages pour l’investisseur, surtout si ce bien est destiné à la location. Ce site en relation avec le sujet montre combien il est plus intéressant de construire des logements à des fins locatives. Bien sûr, il ne suffit pas de choisir de construire des logements neufs, mais il faut surtout savoir où et à quel moment le faire. Investir dans le neuf nécessite donc du flair. Il est plus propice de construire des logements neufs en France, à certaines périodes et dans des zones spécifiques de la France. Ainsi, vous êtes sûrs de faire un investissement rentable dans les meilleurs délais.

A voir aussi : Pas de honte à déléguer son ménage

Partager.