Pénurie d’électricité en Belgique : Et si la France venait en aide ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

nucleaireLa Belgique risque de connaître une pénurie d’électricité cet hiver à cause de l’arrêt de plusieurs centrales nucléaires (3 sur 7) qui apportaient jusqu’ici une quantité non-négligeable d’électricité (environ 3.000 mégawatts). Du coup, pour éviter un black-out total, le gouvernement ainsi que le gestionnaire du réseau à haute tension de Belgique (Elia) ont mis sur pied un plan de délestage qui prévoit de couper l’arrivée d’électricité dans certaines zones pendant des périodes de 4 heures.

Afin de ne pas en arriver à une telle extrémité (car cela aurait un impact important sur de nombreux ménages et entreprises), Elia cherche des alternatives et l’une d’elles pourrait consister en une exportation plus importante en provenance de France.

A lire en complément : Les machines de manutention au service de la logistique

En effet, Elia travaille actuellement avec son homologue français (RTE) pour augmenter les capacités d’exportation de courant vers la Belgique cet hiver (plus d’informations à lire sur La Libre Belgique)

Une solution réellement envisageable ?

D’après la RTE, cette solution implique non seulement l’installation de dispositifs permettant d’adapter le transit maximal acceptable sur les lignes en fonction des conditions météorologiques, mais aussi d’instaurer un suivi en temps réel de ces conditions météorologiques pour éviter tout risque d’échauffement.

A lire en complément : Comment trouver une femme célibataire sur Internet ?

Outre la France, il serait éventuellement possible de trouver des solutions alternatives avec des pays qui sont directement liés avec la Belgique comme les Pays-Bas ou l’Allemagne.

Une situation qui traîne

Jusqu’à présent, les Belges sont dans l’incertitude quant au risque de pénurie d’électricité qui fait trembler le pays car l’hiver arrive et aucune solution stable n’a encore été dévoilée. Devant cette absence de solutions, de nombreux ménages mais aussi des entreprises, des pharmacies ou encore le secteur de l’horeca ont décidé d’investir dans des solutions alternatives : des groupes électrogènes.

En fonction des besoins de chacun, il faudra opter pour le groupe électrogène correspondant afin que ce dernier soit capable de fournir suffisamment d’électricité pour couvrir les différents besoins. Ainsi, un ménage n’aura pas besoin du même groupe électrogène qu’un restaurant par exemple.

Pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous ici : Pénurie d’électricité cet hiver ? Munissez-vous d’un groupe électrogène !

Partager.