Pièce voiture sans permis : comment éviter les arnaques ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous êtes à la recherche d’une pièce voiture sans permis, qu’elle soit nouvelle ou d’occasion pour apporter les réparations nécessaires à votre voiturette ? Si vous n’avez pas encore de vendeurs habituels, il faut que vous vous soyez vigilant. Cet article va vous servir de guide pour vous aider à acheter les meilleures pièces tout en évitant les arnaques assez courantes dans ce type de marché.

Faire appel à un vendeur fiable et de confiance

La meilleure façon d’éviter les arnaques lorsque vous achetez vos pièces détachées est de vous rendre auprès d’un vendeur qualifié et reconnu sur le marché comme Nessycar. C’est le moyen le plus sûr d’avoir de bonnes marchandises, mais aussi de ne pas jeter votre argent par la fenêtre.

A lire également : Comment enlever les taches de peinture sur une voiture ?

Vous pouvez également vous rendre auprès de votre garage habituel ou de vos proches. Il se peut qu’ils aient la pièce voiture sans permis dont vous avez besoin pour réparer votre voiture ou optimiser ses performances mécaniques.

Dans ces cas, demandez toujours à avoir les factures pour avoir des traces de chacun de vos paiements. Ce sont également des preuves que vous allez pouvoir remettre aux autorités si vous décidez d’entamer des procédures judiciaires en cas de problèmes d’arnaques.

A lire en complément : Pourquoi il vaut mieux vous garer à 5 km de l'aéroport

Bien inspectez et bien vérifiez votre future pièce voiture sans permis

Pour éviter tous types d’arnaques, pensez à faire les contrôles des pièces que vous souhaitez acheter en plein jour. Évitez de programmer un rendez-vous avec le vendeur en soirée ou dans des lieux mal éclairés et peu fréquentés. Dans la pénombre, vous n’allez pas être en mesure de voir le véritable état de la pièce voiture sans permis que vous souhaitez acquérir.

Les contrôles et les inspections vous permettent d’identifier les rayures, les fissures, etc. Exigez des contrôles techniques, que ce soit mécanique ou électronique pour être sûr que votre acquisition soit conforme à vos attentes, qu’elle corresponde et fonctionne parfaitement avec votre voiture. Pour avoir plus de détails sur les pièces que vous souhaitez achetez, vous pouvez vous faire aider par les pages de ce site.

Que vous achetiez vos pièces chez un particulier ou chez un professionnel, vous ne devez en aucun conclure l’achat sans essayer ce que vous souhaitez obtenir. Lors des essais, soyez donc attentif au moindre bruit. Vérifiez le bon fonctionnement de chaque équipement, que ce soit votre embrayage ou votre boîte de vitesses, votre plaquette de frein, etc.

Notez que tout bruit doit vous mettre la puce à l’oreille, doit vous indiquer que quelque chose ne fonctionne pas comme vous le souhaitez. Dans le cas où le vendeur de pièce voiture sans permis n’est pas d’accord pour vous laisser effectuer un essai pour des raisons d’assurance, laissez tomber. En effet, la meilleure solution est de vous fuir même si cela vous semble être une bonne affaire. Vous pouvez être déçu, mais vous êtes sauvé d’une éventuelle arnaque

Qu’en est-il des arrhes et des acomptes ?

Préférez plutôt les arrhes. Si jamais des acomptes ont été versés, cela veut effectivement dire que la vente peut être irrémédiable. De ce fait, ni le vendeur ni l’acheteur ne peut être en mesure de désister. En général, seule une décision du tribunal est à même de procéder à l’annulation du bon de commande et de la vente de la pièce voiture sans permis. Lisez cet article si vous souhaitez avoir plus de détails concernant les différences entre ces deux éléments.

Pourtant avec les arrhes, il est encore possible de vous désister, même si elles ont déjà été versées au compte du vendeur. Notez tout de même que si c’est vous qui venez à désister la transaction, vous perdez vos arrhes. Par contre, vous pouvez les récupérer en double dans le cas où c’est le vendeur qui décide de changer de position dans l’affaire.

Partager.