Présentation des SSII digitalisée

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

SSIIDe plus en plus de SSII digitalisées fleurissent sur internet et énormément d’entreprises ont recours à leurs services, dans un souci de qualité, de gain de temps et d’économie. Vous êtes responsable RH et cette solution est encore floue pour vous ? Ce guide vous présente ce que sont les SSII digitalisées.

SSII, l’avenir des métiers de l’informatique

Relativement peu de gens reconnaissent les Sociétés de services en ingénierie informatique alors que ces structures sont parmi les recruteurs les plus importants du moment dans le secteur de l’informatique. Mais malgré cette méconnaissance du grand public, le poids des SSII (lire SS2I) est indéniable.

A découvrir également : Comment l'affacturage peut accompagner la croissance d'une entreprise ?

Pour résumer, le SSII fonctionne comme une place de marché où les clients peuvent sélectionner un ou plusieurs experts en informatique et les recruter le temps d’une mission. La SSII « loue » alors les services de ces consultants.

Ce qu’on ignore souvent, c’est que les Sociétés de services en ingénierie informatique existent depuis plusieurs décennies et a connu au cours de l’histoire quelques changements, notamment des changements d’appellation. Les SSII sont devenus des SSCI dans les années 1980 pour Sociétés de services et de conseils informatiques. Puis, plus récemment, on s’est mis à parler d’ESN ou Entreprise de services du numérique. Mais son appellation restée dans la conscience collective. En tout cas, le fonctionnement reste le même.

A découvrir également : Pourquoi appartenir à un syndicat ?

Comment ça fonctionne ?

Employant des ingénieurs informatiques, la SSII prospecte auprès de potentiels clients pour trouver les différentes missions à leur confier consultants. En d’autres termes, elle met les compétences des consultants en location qui sont ainsi payés par la Sociétés de services en ingénierie informatique, tandis qu’il est payée par les entreprises clientes.

En général, les SSII proposent aux consultants deux options :

  • Appelée « régie », la première solution consiste à dépêcher le consultant au sein de l’entreprise cliente pour y assurer des missions bien définies. La durée maximale de son affectation est de 3 ans. Le consultant est salarié par sa SSII, mais pas par le client. Ce dernier quant à lui, paye un « loyer » auprès de la SSII pour les compétences de l’expert informatique chargé du projet. Ce mode de fonctionnement est très apprécié des entreprises qui ont besoin d’un ou de plusieurs ingénieurs informatiques pour une durée limitée.

 

  • La seconde solution s’appelle le « forfait ». Elle consiste à réaliser les commandes informatiques des clients dans les bureaux mêmes de la SSII. Ces derniers constituent donc le lieu de travail des consultants.

Pourquoi ça marche ?

Le système des SSII plaît en premier lieu aux entreprises parce que la location de compétences leur évite de recruter des informaticiens, dont ils pourraient ne plus avoir besoin au terme d’un projet en particulier. Évidemment, pour les projets permanents, les entreprises préfèrent parfois la solution du recrutement classique.

D’autre part, quelques paramètres font que les consultants informatiques préfèrent cette solution. Elle offre par exemple une certaine liberté parce que le consultant peut demander à être retiré du projet si ce dernier ne lui convient pas. Ce schéma peut également être particulièrement rentable, notamment avec des projets qui vont vite et qui se succèdent.

Les experts sont unanimes, la SSII digitalisée est l’avenir des domaines d’expertise informatique parce que de nombreuses entreprises préfèrent ce mode de recrutement au processus RH habituel. Avantageux à la fois pour les consultants et pour les clients, la SSII digitalisée est incontournable dans tous les secteurs d’activité à partir du moment où les services informatiques sont nécessaires. Envie de devenir consultant informatique pour intégrer ce genre de structure ? Cliquez-ici pour en savoir plus sur le parcours à suivre.

 

Partager.