Que sait-on de Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

À sa sortie de l’École Polytechnique, il entre dans l’entreprise familiale et propose à son père de vendre la branche BTP de l’entreprise afin de se lancer dans la promotion immobilière.

La société Férinel est ainsi créée et se spécialise dans les appartements de vacances avec le célèbre slogan “Férinel, propriétaire à la mer”.

A lire aussi : Assurance crédit, tout pour un investissement 100% serein

D’abord Directeur de la construction puis Directeur général, il finit par succéder à son père en 1978.

La reprise du groupe Boussac

Mais le véritable coup de génie qui est à l’origine de son accession fulgurante à la place de l’homme le plus riche de France et de l’un des plus riches du monde avec une fortune évaluée à plus de 100 milliards de dollars a été le rachat du groupe Boussac.

A lire également : Un propriétaire est-il avantagé pour un rachat de crédits ?

La société Boussac connait un développement important au cours du XXe siècle et détient des participations dans de nombreuses sociétés comme la société Saint Frères, le journal L’Aurore, la maison de couture Christian Dior et les Parfums éponymes.

Le groupe Boussac traverse des difficultés financières dans les années 60 et les principales sociétés du groupe sont mises en règlement judiciaire en 1978. Le groupe, d’abord racheté par la société Saint Frères, filiale du groupe Agache-Willot, continue à être déficitaire et dépose à nouveau le bilan en 1981.

C’est alors que Bernard Arnault entre en jeu !

Il réussit à convaincre le gouvernement de l’époque d’apporter 745 millions de francs à la condition qu’il apporte lui-même 400 millions.

La fortune familiale de Bernard Arnault n’est que de 90 millions de francs à l’époque !

Il organise alors un tour de table avec la Banque Lazard, la Banque Worms, Total et Elf Aquitaine et les convainc d’apporter plus des trois quarts de la somme.

Il emprunte ensuite au Crédit Lyonnais, alors banque publique, la somme de 400 millions, rachète discrètement les parts des Frères Willot, et devient avec ce coup de maître majoritaire au sein de Boussac.

Bien que s’étant engagé à garder l’intégralité du groupe, Bernard Arnault, alors Directeur général revendra les activités les moins rentables (tissage, textile, papier, Conforama) et conservera uniquement le magasin Le Bon Marché et Christian Dior Couture.

Les marques restantes, à l’exception de Christian Dior Couture, sont finalement regroupées dans le groupe LVMH – Moët Hennessy Louis Vuitton fondé en 1987.

Comment Bernard Arnault a-t-il fait la différence ?

Le manque d’argent n’a pas arrêté Bernard Arnault dans sa conquête d’un poisson beaucoup plus gros que lui !

Son pouvoir de conviction et son sens inné de la négociation ont fait la différence sur ses nombreux concurrents comme Prouvost, Tapie, Alain Chevalier ou Bidermann, souvent bien plus riches que lui à l’époque.

Son sens de l’adaptation et son opportunisme lui ont permis également de faire évoluer ses engagements en fonction de ses intérêts afin de maximiser ses profits.

Vous aussi en appliquant ses méthodes et son état d’esprit, vous pourrez gagner un complément de revenu depuis chez vous !

Partager.