Quelles sont les garanties du contrat d’assurance emprunteur ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lorsque vous n’avez pas par exemple assez de ressources financières pour financer l’achat d’un bien immobilier, vous pouvez souscrire un contrat d’assurance emprunteur. Nombreuses sont cependant les personnes qui hésitent encore à y avoir recours, car elles ne connaissent pas les diverses garanties que ce type de contrat offre. C’est pour apporter des réponses concrètes à cette préoccupation que ce mini-guide a été créé.

La garantie décès

La garantie emprunteur décès fait partie des premières couvertures offertes par une compagnie d’assurance à son assuré. D’après les prédispositions de celle-ci, si l’assuré meurt et que son contrat était en cours, l’assureur est tenu de rembourser à qui de droit le reste de la somme d’argent emprunté.

A lire aussi : La production vidéo comme outil corporate

S’il est vrai que cette garantie protège l’assuré ainsi que sa famille, il faut dire qu’elle n’est pas applicable dans certains cas. En effet, si l’emprunteur a entre 65 et 70 ans, sa famille et lui ne pourront pas profiter des avantages de cette couverture décès.

La garantie d’invalidité permanente totale

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la garantie d’invalidité permanente totale est très recommandée pour de nombreuses personnes. C’est notamment le cas des professionnels exposés à de grands risques lors de l’exercice de leur fonction.

A lire en complément : KG Crédit : des courtiers en région pour un service de qualité

Avec cette couverture, votre compagnie d’assurance pourra couvrir et vous rembourser le reste de votre crédit à une seule condition : que vous prouviez votre invalidité permanente et totale. Si vous ne le faites pas, vous n’aurez rien du tout et vous vous exposerez plutôt à des sanctions diverses.

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie

Aujourd’hui, nombreux sont les contrats d’assurance emprunteur qui associent les garanties de perte totale et irréversible d’autonomie et de décès. La première couverture puisque c’est d’elle qu’il s’agit ici est perçue comme une incapacité pour le souscripteur à avoir un emploi.

Celui-ci ne pourra donc pas travailler pour générer des revenus. Cette incapacité totale est prise en charge lorsqu’elle survient en cours de contrat. Les causes de cette situation sont nombreuses. Un accident professionnel et une maladie en sont quelques exemples.

La garantie interruption temporaire au travail

À l’image de la garantie d’invalidité permanente totale, la garantie d’interruption temporaire au travail n’est pas obligatoire. Cependant, pour bien profiter de son assurance-crédit, les spécialistes de ce domaine vous la recommandent.

Comme son nom semble l’indiquer, cette couverture vous permet de recevoir une indemnisation durant un arrêt de travail. Toutefois, vous devez garder à l’esprit que cette garantie ne vous couvrira qu’en cas de licenciement économique. Tous les autres types de licenciement sont exclus et non couverts !

La garantie invalidité permanente partielle

Si votre état de santé vous empêche à exercer un emploi, vous pouvez aussi souscrire une garantie pour invalidité permanente partielle. Celle-ci diffère de la couverture d’invalidité permanente totale qu’à travers son taux minimal.

Ainsi, si ce taux est compris entre 33 et 65 %, votre compagnie d’assurance vous fera bénéficier des avantages d’une garantie pour invalidité permanente partielle. Dans le cas où ce taux est supérieur ou égal à 66 %, vous pourrez alors profiter de votre garantie d’invalidité permanente totale.

Voilà ! Vous connaissez désormais les garanties obligatoires et non obligatoires d’une assurance-crédit. Il vous revient alors le soin de bien choisir les vôtres avant la signature d’un contrat d’assurance emprunteur.

Partager.