Suivre de près le rachat de son crédit immobilier

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les taux d’intérêt se retrouvent de nos jours à un niveau relativement bas, un véritable record sur plus de 70 ans. Ainsi, chaque emprunteur a le droit de penser à une renégociation de son crédit. Il s’agit cependant d’une étape qu’il est nécessaire de voir de plus près, pour ne pas foncer tête baissée dans le rachat de son crédit immobilier.

Qui peut demander une renégociation de crédit ?

Selon les statistiques, les taux d’intérêt ne sont jamais descendus aussi bas. Il est donc temps pour les clients des établissements bancaires de penser à un rachat du crédit immobilier. Il arrive cependant que les banques ne soient pas assez coopératives dans la perspective de laisser leurs clients renégocier leur contrat de prêt. C’est ainsi que les emprunteurs ont le droit de comparer les offres des autres établissements de crédit afin de procéder au rachat de leur crédit immobilier. Si les grands comptes ont plus les faveurs de la banque, les clients « moyens » se retrouvent souvent devant le refus de renégociation. C’est ainsi qu’il est judicieux de faire jouer la concurrence et de penser au rachat de crédit qui est plus avantageux qu’une renégociation.

A découvrir également : Choisir des dragées pour un mariage?

Quelques points à voir de près

Un rachat de crédit immobilier se présente comme la solution idéale quand la banque refuse l’option de renégociation à son client. Pour ne pas tomber dans une offre encore plus compliquée ou moins avantageuse que l’initiale, il est important de bien calculer la différence entre les taux. Un écart d’au minimum 70 points (0.70%) mérite un rachat de crédit. Si le résultat obtenu est inférieur, l’opération n’en vaut pas la peine puisque le nouveau prêt ne couvrira pas les charges à s’acquitter. Pour ne pas être perdant, le client devra également penser le plus tôt possible au rachat de son crédit dès qu’il est au courant de la baisse des taux d’intérêt. En effet, il est plus avantageux de changer de créancier avec des frais moins chers dès les premières mensualités.

Un rachat de crédit signifie nouveau prêt donc automatiquement nouvelle assurance. Si les taux sont moins bas, l’assurance est logiquement moins onéreuse, il s’agit donc de bien jouer avec la concurrence pour trouver une assurance encore plus intéressante. Enfin, quand le client opte pour un rachat de crédit, il faut choisir entre un crédit écourté ou des mensualités moins lourdes. Cela signifie que si l’on opte pour un prêt de plus courte durée, les mensualités à payer seront plus importantes. Par contre, si l’emprunteur choisit la seconde option, dans ce cas, le taux et les intérêts seront plus conséquents. Si on décide un rachat de crédit uniquement sur la base de la baisse de taux, le premier choix est le plus judicieux.

A découvrir également : L’uniforme collège est un moyen d’éviter les vêtements de marque

Partager.