Rénover une passoire thermique : Les 5 étapes à suivre

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Savez-vous que près de 6 français sur 10 habitent dans une « passoire thermique » ? Près de 7 millions de logements sont considérés comme tel. Quels travaux d’isolation devez-vous entreprendre ? Faut-il opter pour les énergies vertes (panneaux photovoltaïques, pompe à chaleur, etc.) ?  Que vous soyez propriétaire ou bien locataire, notre article devrait vous intéresser. Nous vous expliquons pourquoi entamer des travaux de rénovation d’une passoire thermique est bénéfique.

Qu’est-ce qu’une passoire thermique ?

Il s’agit de logements énergivores qui ne permettent pas de retenir la chaleur à l’intérieur. Souvent, les personnes associent une passoire thermique à un logement insalubre ou délabré, mais ce n’est pas forcément le cas.

A voir aussi : Les avantages d'un système de ventilation dans votre maison

Vous avez régulièrement froid chez vous ? Vos factures de chauffage sont très élevées par rapport à la superficie de votre logement ?  Il y a de fortes chances pour que vous viviez dans une « passoire thermique ». Vous vous demandez comment faire pour améliorer les performances énergétiques de votre habitation sans vous ruiner ?

Nous vous guidons pas à pas en vous donnant les avantages liés à des travaux de rénovation au sein de votre logement.

A voir aussi : Le choix d’une façade décorative pour mettre en valeur votre bâtiment

1.      Effectuez un diagnostic de performance énergétique

eux vaut prévenir que guérir », en effectuant un bilan énergétique de votre logement vous saurez rapidement si celui-ci rentre dans la catégorie des passoires thermiques. Le Diagnostic de performance énergétique (DPE) vous est fourni lorsque vous achetez ou louez un bien immobilier. Si ce n’est pas le cas, il vous suffit de contacter un professionnel qualifié, les tarifs se situent généralement entre 100 et 250 euros selon la taille et l’état de votre logement.

Réaliser un DPE vous permet de savoir si des travaux de rénovation énergétique sont nécessaires. C’est donc la première étape essentielle qui vous permettra d’entamer les démarches pour rénover votre logement ou pour ne pas vous faire avoir avant de louer un bien immobilier

2.      Analysez votre situation et vos besoins

Pour les propriétaires

Si votre logement est votre résidence principale et qu’il s’agit d’une passoire thermique, vous allez payer des montants considérables pour vous chauffer. Pour un studio de 25m2 dont la facture d’énergie coûte en moyenne 40 euros, une « passoire thermique » de la même superficie pourra vous coûter jusqu’à 30 voire 40 euros de plus. Des sommes qui augmentent de manière exponentielle en fonction de la surface du logement. Si votre facture d’énergie représente plus de 10% de vos dépenses, il y a fort à parier que vous vivez dans une passoire thermique.

Si vous êtes propriétaire et que vous louez un logement énergivore, vous avez tout intérêt à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Pourquoi ? Depuis le 1er Janvier 2021, les propriétaires d’un logement avec une étiquette énergétique de F ou G ne pourront plus augmenter le loyer entre deux locataires s’ils ne font pas des travaux de rénovation énergétique. En tant que locataire, cette situation pour permet de demander une baisse du loyer.

Pour les locataires

Très souvent les charges liées au chauffage ne sont pas comprises dans le loyer, c’est à vous de les payer. Si vous louez un appartement ou une maison avec de mauvaises performances énergétiques, vous allez payer des factures d’énergie élevées.

De plus, optimiser les performances énergétiques est un élément de confort. Un logement énergivore se traduit souvent par une sensation de froid durant l’hiver. Par ailleurs, l’humidité est aussi l’une des conséquences des passoires thermiques.

3.      Améliorez l’isolation thermique de votre logement

Une passoire thermique est synonyme d’un logement mal isolé. Des travaux d’isolation sont donc essentiels si vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre habitation. Une meilleure isolation thermique permet de réduire les pertes de chaleurs et vous fera réaliser des économies substantielles. En plus d’être un gage de qualité, confier vos travaux à un artisan qualifié RGE pour permet d’accéder aux aides de l’Etat.

4.      Equipez-vous d’un chauffage plus écologique et plus économique

En plus des travaux d’isolations, une amélioration de votre système de chauffage vous permet de limiter les déperditions thermiques. Le marché regorge de possibilités, nous vous conseillons d’opter pour des solutions écologiques et qui rentrent dans votre budget. Les pompes à chaleur représentent une solution idéale pour améliorer vos performances énergétiques au meilleur prix. De plus, le chauffage au bois ou les chaudières sont aussi très performants mais plus coûteux.

5.      Bénéficiez du soutien de l’Etat

Vous ne le savez peut-être pas mais de nombreuses aides existent pour soutenir vos projets de rénovation énergétique. Ces différentes aides sont souvent méconnues mais peuvent pourtant financer une partie de vos travaux de rénovation. Le montant des aides varie selon des critères liés aux revenus et à votre situation personnelle.

Nous vous donnons une liste des aides principales mises en place :

Les Primes Energie

Ces aides financières vous permettent de financer tout ou partie de vos travaux d’économies d’énergie. Le montant des aides dépend du type de travaux, de votre zone géographique, du type d’installation souhaitée et de vos revenus.

Dans le cadre du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), les ménages peuvent percevoir des primes pour financer leurs travaux. Ces primes sont prolongées jusqu’au 31 décembre 2021 pour encourager les français à entreprendre des travaux d’économies d’énergie malgré la crise sanitaire.

Bon à savoir

Les Primes Energie sont cumulables avec MaPrimeRenov, les Certificats d’économies d’énergie (CEE) et la TVA réduite.

MaPrimeRénov

Cette prime permet de financer jusqu’à 10 000 euros pour des travaux de rénovation énergétique. Le montant financé dépend de vos revenus et du type de travaux.

L’Eco prêt à taux zéro

Créé afin de financer les travaux de rénovation énergétique, l’ECO PTZ permet aux ménages éligibles d’obtenir un crédit sans intérêts bancaires. D’une valeur maximale de 30 000 euros, il concerne les ménages respectant les conditions suivantes :

  • Habiter en France
  • Le logement doit être construit depuis au moins 2 ans
  • Le logement doit être la résidence principale

Le chèque énergie

Distribué chaque année aux ménages modestes, cette aide de l’Etat allant de 48 à 227 euros, permet d’encourager les travaux d’économies d’énergie. Vous n’avez aucune démarche à faire, c’est l’Etat qui sélectionne les bénéficiaires selon l’unique critère du revenu.

La TVA à taux réduit

Tous les travaux d’amélioration, de transformation ou d’entretien de votre habitation vous permettent d’accéder à la TVA à taux réduit. Selon le type de travaux elle peut être abaissée à 10% ou à 5%.

Partager.