Le ressort de torsion, un composant simplifiant le quotidien

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le ressort de torsion est un type de ressort hélicoïdal fixé sur des applications nécessitant une force de rappel. Il est conçu à partir de différents matériaux et est employé dans divers domaines. Similaire au ressort spiralé, il est élastique et résistant mais nécessite une minutieuse étude avant sa réalisation.

Qu’est-ce qu’un ressort de torsion ?

Semblable à un ressort hélicoïdal de traction-compression avec un petit angle d’hélice, le ressort de torsion est différent de celui-ci au niveau de la forme particulière de ses extrémités. Pour obtenir ce type de ressort, un fil est accroché dans le mandrin d’une perceuse mécanique et est ensuite enroulé autour d’une tige filetée avec un pas supérieur ou égal au diamètre du fil.

A lire aussi : Comment bien choisir son orientation scolaire ?

A quoi servent les ressorts de torsion ?

Les ressorts de torsion sont utilisés pour permettre aux pièces en rotation de reprendre leur position d’origine après l’effort. Ils sont généralement utilisés sur des applications requérant une force de rappel suivant un axe de rotation. C’est le cas notamment d’une porte de four qui s’ouvre de haut en bas, d’une porte de saloon, des pinces à linge, etc. Ces composants comprennent des branches qui sont fréquemment perpendiculaires à l’axe servant à fixer le ressort.

Mode de composition

Pour faciliter son changement de position et sa mise en place, le ressort de torsion doit être soigneusement réalisé. Il est fabriqué à partir d’un métal aux propriétés élastiques, résistant aux poussées et à la torsion. Des spires jointives sans tension initiale forment ce type de barre de torsion enroulée en hélice. Ce dernier doit être chargé dans le sens d’enroulement des spires. Il sera tordu puis reprendra par la suite sa position initiale.

A lire également : Hemorroide externe traitement, les remèdes efficaces

Ce type de ressort hélicoïdal est conçu à partir de métaux non ferreux, d’acier inoxydable, de métaux non ferreux, d’alliages d’acier ou de fils riches en carbone. L’utilisation de ces matériaux est due notamment à sa taille réduite dans la majorité des cas, ainsi qu’aux contraintes thermiques, chimiques ou mécaniques qu’il subit. Couramment utilisé dans le bâtiment ou dans l’industrie automobile, il peut faire l’objet d’un traitement spécifique tel que la peinture, la phosphatation ou le zingage pour un usage spécifique.

Différence et points communs avec un ressort spiralé

Avant de considérer le matériau utilisé pour sa fabrication ainsi que ses caractéristiques physiques, il est indispensable de tenir compte de phase d’étude. En effet, il risque d’être détérioré définitivement à force d’être tordu et de reprendre sa position initiale. Aussi résistant qu’un ressort spiralé, il se différencie de ce dernier par l’expression du moment d’inertie. A noter que l’angle de rotation de l’extrémité fixe par rapport à l’extrémité mobile est sensiblement égal à celui d’un ressort spiralé.

Partager.