Sommeil : mythe ou réalité?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le sommeil est longtemps resté du domaine de l’inexplicable. De cette méconnaissance a découlé bon nombre de légendes qui se révèlent, aujourd’hui encore, plutôt tenaces. Le temps est venu de dissocier le vrai du faux. Et vous risquez bien d’être surpris(e)!

A lire en complément : Un complément alimentaire minceur peut vous aider

Les heures de sommeil avant minuit comptent double

FAUX! Vous avez certainement dû entendre cette phrase tout au long de votre petite enfance. Il semblerait qu’elle tienne davantage du stratagème visant à vous faire filer au lit le plus tôt possible qu’à autre chose… En effet, il n’existe aucune corrélation entre le fait de se coucher tôt et la qualité du sommeil. Il est davantage question de suivre son propre rythme et de dormir en suffisance. Si on y réfléchit bien, c’est tout à fait logique, sinon les personnes travaillant de nuit seraient de parfaits zombies!

Boire quelques verres d’alcool avant d’aller dormir aide à passer une bonne nuit

FAUX! S’il est vrai que l’on s’endort plus facilement après avoir bu de l’alcool, la qualité de notre sommeil s’en voit bien souvent dégradée. En effet, l’alcool agit sur notre corps à la manière d’un anxiolytique, nous permettant de tomber dans les bras de Morphée plus rapidement qu’à l’accoutumée. Cependant, il est prouvé que lorsque nous sommes quelque peu pompette, notre sommeil est moins qualitatif, plus entrecoupé et moins long.

A lire en complément : Comment éviter les boutons après l'épilation ?

Aller dormir tous les jours à la même heure améliore la qualité du sommeil

VRAI!  C’est ici une question d’horloge biologique. En allant dormir quotidiennement à la même heure, on habitue notre corps et celui-ci fini par savoir qu’il est l’heure pour lui de se mettre au repos. Il en va de même pour le réveil.

Lorsque l’on dort, notre corps se repose

FAUX! D’ailleurs, lorsque l’on dort, notre corps est-il réellement au repos? Eh bien non! Que du contraire… Lorsque nous dormons, le corps est en réalité occupé à reconstituer ses réserves énergétiques en vue du réveil. En outre, lors du sommeil paradoxal, notre cerveau se révèle être très actif. De plus, c’est lors de notre sommeil que nous consolidons notre mémoire. Il s’en passe donc, des choses, lorsque nous sommes endormi…

Il est très dangereux de réveiller un somnambule

FAUX! Qui n’a jamais entendu qu’il ne fallait jamais ô grand jamais réveiller un somnambule au risque de provoquer en lui un choc dont il pourrait ne pas se remettre? En réalité, il n’en est rien! Réveiller un somnambule n’est absolument pas risqué. Mieux encore, le sortir de son état peut lui éviter de se blesser, voire lui sauver la vie. Lorsque quelqu’un fait une crise de somnambulisme, il ne fait rien d’autre que de rêver très profondément. Si le réveiller peut le déstabiliser quelque peu au même titre que lorsque vous sortez quelqu’un de son sommeil en plein rêve, ce n’est pas pour autant que cela peut être néfaste pour sa personne.

L’absence de sommeil tue

VRAI… et FAUX! Est-il possible de « mourir de fatigue« , si l’on en croit l’expression? Oui et non… Si de nombreux cas de décès suite à une privation de sommeil le laissent à penser, la cause du décès est en fait liée aux conséquences de ce manque. En réalité, cette privation peut induire une réduction des aptitudes motrices et cognitives à un point tel de mettre en danger la vie des personnes concernées. Le stress s’en voit également considérablement augmenté, pouvant mener jusqu’à la crise cardiaque.

Vous voilà à présent prêt pour une bonne nuit de sommeil sur un matelas King Size !

Partager.