Traducteur et interpréte : deux métiers différents !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Confondre traducteur et interprète revient à comparer un flamand à un hollandais ! Depuis toujours, la confusion règne… Traduction, interprétation, ce sont deux mots que nous substituons sans cesse l’un à l’autre comme des synonymes. Or, il existe bel et bien des différences ! Pour éviter de mettre les pieds dans le plat, cultivons-nous un peu.

D’où vient la confusion ?

Les différences entre traduction et interprétation sont grandes et pourtant, on s’y trompe encore souvent ! Mais pourquoi ? Il doit tout de même y avoir quelques points communs ?

Lire également : Trop tape-à-l’œil, un portail doit être démonté

Alors oui, ils ont fait (quasi) les mêmes études. Ou en tout cas, ils partent des mêmes bases.

Oui, leur métier implique la maîtrise d’une langue étrangère. Et pas seulement une maîtrise parfaite, un savoir qui dépasse la maîtrise de la langue utilisée au quotidien et qui implique des connaissances spécialisées. Les connaissances sont tellement poussées qu’ils doivent d’ailleurs généralement choisir une orientation assez spécifique et précise lors de leur cursus.

A lire également : Qui prévenir en cas de décès ?

Et,…Non c’est tout en fait !

Qu’est-ce qui les différencie ?

Oral ou écrit

Le traducteur travaille sur base de textes écrits dont il doit faire une traduction très précise. Ils se servent en général de dictionnaires et autres ressources afin de produire une traduction aussi proche que possible du texte original. Il doit traduire aussi bien du langage courant, que des expressions, des jeux de mots, et même parfois des mots inventés. Il doit faire preuve d’une grande culture et d’une énorme créativité et ce, sans dénaturer le texte original. Parmi ses traductions, il y a des livres, des actes juridiques, des sites, des documents officiels ou très techniques,…

Instantané ou réfléchi

L’interprète, lui, doit traduire (d’où la confusion) oralement un discours prononcé oralement. Il intervient lors de conférences, de réunions ou de rencontres… L’interprète est là pour rendre possible la communication vers un public ou entre plusieurs personnes qui parlent des langues différentes. Les approximations sont tolérées, son but est l’immédiateté de la traduction. L’interprétation peut être simultanée ou consécutive. Dans le premier cas, l’interprète doit pouvoir continuer à écouter l’interlocuteur et traduire la phrase précédente en même temps. Dans le deuxième cas, l’interprète a quelques secondes pour assimiler le contenu.

Maintenant, vous connaissez la différence et ne vous tromperez plus ! Si vous avez besoin d’un traducteur ou d’un interprète, découvrez SFX, un bureau de traduction à Liège. 

Partager.