Traduction assermentée et naturalisation

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le domaine de la traduction, il faut en distinguer deux types : la traduction assermentée et la traduction simple. Quelle que soit celle que vous avez choisie, il faut savoir qu’elle est utilisée par les professionnels (comptes rendus de réunions multilingues) ou par les particuliers (traduction de documents administratifs). Des traducteurs professionnels vous proposent alors plusieurs types de traduction adaptés à vos besoins. Dans le cas d’une naturalisation, il faut dire que l’opération est un peu plus difficile.

D’abord, n’est pas assermenté qui veut

Encore appelé traducteur agréé ou expert, un traducteur assermenté possède les mêmes compétences qu’un professionnel de la traduction simple. La seule différence, c’est qu’il est reconnu par les autorités juridiques et administratives. Dans la plupart des cas, il dispose d’un master en langues qu’il décroche au niveau des écoles spécialisées dans les langues ou encore dans les universités. Il faut dire que son champ d’intervention est essentiellement lié aux tribunaux, ministères, mairies et universités. Du coup, les documents dont il s’occupe ici sont le plus souvent des jugements, des actes notariés, des testaments, des actes médicaux, etc.

A lire aussi : Tilt, la dimension sociale d'une cagnotte en ligne

Leur fonction est alors de traduire de manière fidèle le document original (en français ou dans une autre langue), vers une langue cible. La particularité de leur travail de traduction, c’est qu’il doit à la fois respecter le fond et la forme, mais aussi la mise en page, la pagination, etc. Pour devenir traducteur assermenté, il faut être âgé de 18 ans au moins et d’avoir un casier judiciaire vierge. Il faut surtout ne pas avoir subi une faillite personnelle de redressement ou de liquidation et surtout avoir une certaine expérience dans le domaine de la traduction. La procédure pour devenir traducteur est assez longue, mais une fois passé ce cap, sa mention est acceptée par toutes les autorités administratives.

Traduction assermentée et dossier de naturalisation

Les demandes de naturalisation sont très nombreuses. Toutefois, il faut savoir qu’une naturalisation est ici demandée pour deux raisons : la naturalisation et la réintégration dans la nationalité cible ou la naturalisation par mariage. Du coup, pour la traduction de certains documents comme un certificat de mariage, les compétences d’un traducteur assermenté sont indispensables. Il faut surtout veiller à ce que la traduction ne soit pas confiée à une personne non experte en la matière. La procédure de naturalisation peut être longue et les pièces à fournir nombreuses, mais il faudra tout simplement veiller à ce que la phase de traduction des documents soit bien réussie.

A lire aussi : Un container pour pallier le manque de place dans une école ou une entreprise?

Partager.