Chèque de banque : comment le vérifier ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lorsque l’on souhaite régler un montant élevé dans le cadre d’une transaction, on utilise souvent un chèque de banque car c’est un moyen plus sûr. Cette méthode de paiement assure de ne pas recevoir un chèque sans provision et sécurise son bénéficiaire. Le chèque de banque est en effet différent d’un chèque courant, il est validé par la banque du payeur et par le payeur lui-même.

Cependant si vous souhaitez effectuer une vérification de la véracité d’un chèque de banque, voici quelques conseils importants qui vous éviteront de vous faire arnaquer.

A découvrir également : La révolution Blockchain est en marche

Pourquoi demander un chèque de banque ?

Un chèque de banque est très utile lorsque deux particuliers souhaitent effectuer une transaction. Son utilisation convient lors d’une transaction d’un montant important. Le risque que constitue cette transaction demande de procéder à plusieurs vérifications et que l’acheteur vous transmette un chèque de banque en bonne et due forme.

Les ventes entre particuliers ne cessent d’augmenter grâce à Internet. Les différentes plateformes existantes de vente d’occasion mettent les acheteurs et les vendeurs en lien. De nombreuses voitures sont par exemple souvent vendues en occasion et leurs ventes demandent un paiement par chèque de banque.

A lire en complément : Conseils : déposer un dossier de rachat de crédit

Ce nouveau mode d’achat augmentant, le nombre d’arnaque s’accroit logiquement aussi. Les escrocs redoublent d’inventivité afin de falsifier les documents officiels et tromper les vendeurs non avertis. C’est pourquoi il est essentiel de connaitre les étapes de vérification d’un chèque de banque et d’une carte d’identité.

Contrôle du filigrane et d’autres spécificités du chèque de banque

Afin de bien vérifier un chèque de banque, vous devez faire preuve d’observation. Si vous remarquez la moindre trace de détérioration telles que des ratures ou une marque de grattage, soyez vigilant et procédez à une vérification en détail.

Le premier élément à vérifier est la présence d’un filigrane. Les billets de banque en sont dotés, vous en trouvez également sur les chèques de banque depuis la normalisation mise en place en 2009. Le but de cette normalisation est de réduire les risques d’arnaques et la circulation de chèques de banque non valides.

Ce filigrane aussi présent sur votre carte d’identité permet de mieux sécuriser le paiement.

En plaçant le chèque devant une forte lumière, vous pourrez observer le filigrane en transparence. Il sera possible d’y lire l’inscription “chèque de banque”. Cette mention est encadrée par un motif précis : deux semeuses sont apposées à gauche et à droite, des flammes situées au-dessus et au-dessous finissent d’encadrer la mention. Les remplissages sont inversés d’un motif à l’autre.

Le détail important à noter ici est que ce motif est intégré au papier, il n’est pas simplement imprimé en surface. Ce détail de conception peut vous suffire à faire la différence entre un véritable chèque et un faux.

A noter que le motif est d’une dimension importante. Un motif remplissant seulement la moitié du chèque doit vous alerter.

Pour pousser l’observation, vous pouvez en plus prêter attention au style d’écriture ou à une quelconque trace de grattage sur le chèque. Un faussaire minutieux peut imiter le filigrane mais passer à côté de ces détails difficiles à reproduire.

Un chèque de banque répond à un format bien précis. Ses dimensions sont en effet normalisées et doivent mesurer 17,5 cm sur 8 cm.

Après avoir suivi toutes ces étapes de vérification, vous devrez poursuivre votre observation sur les mentions écrites.

Vérifier les différentes mentions

Un chèque de banque doit comporter des mentions obligatoires précises :

  • Le nom de la banque délivrant le chèque figure en haut
  • L’inscription “payable en France” doit être mentionnée et accompagnée de l’adresse, du numéro de téléphone de la banque et du lieu où a lieu le paiement
  • Le nom de l’acheteur, ainsi que son adresse de domicile et son numéro de compte
  • Le montant inscrit en toutes lettres
  • Le montant inscrit en chiffres
  • La mention de la date et du lieu d’émission
  • La ligne magnétique située en bas comportant des lettres et des chiffres

A ce moment-là, il est recommandé de regarder la qualité de l’écriture et l’état du chèque. En effet, une écriture irrégulière et non cohérente est un signe suspect. Là encore, si vous remarquez des traces de grattages ou des endroits abîmés, le chèque de banque que vous avez a des chances de ne pas être fiable.

Confirmer l’identité de l’acheteur

Pour toute transaction impliquant un chèque de banque, il est recommandé de vérifier l’identité de l’acheteur en lui demandant la copie de sa carte d’identité. C’est de cette façon que vous pourrez confirmer que l’acheteur est bien client de la dite banque.

Pour vérifier la validité de la pièce d’identité, vous pouvez la comparer avec la vôtre (une que vous savez vraie). Là aussi, vous pouvez procéder à une vérification de la police d’écriture et à l’état de la carte en générale (grattage ou détérioration). Une fausse carte d’identité aura effectivement une police de caractère différente. Il est important que la typographie soit la même sur toute la carte.

Afin d’être certain de la bonne conformité de la carte d’identité, il vous faut vérifier la durée de validité. Si la date indiquée au dos est dépassée, c’est que la carte n’est plus valide.

Même si sa fabrication plastifiée ne facilite pas la contrefaçon, il faut rester vigilant. Il est toujours possible d’en trouver en passant par des réseaux précis.

Pour vérifier une carte d’identité, observer ces différents détails. Chaque carte possède une bande blanche en bas qui comprend :

  • le nom, le prénom et le second prénom
  • la date de naissance
  • la date d’émission de la carte (avec le mois et l’année)
  • le numéro de la carte ainsi que son code ISO 3166-1 alpha-3 du pays (FRA)
  • le sexe
  • les clés de contrôles

Pour pousser l’examen de la carte d’identité afin d’être certain de l’identité de l’acheteur, il est possible d’utiliser une lampe à UV destinée à cela. Le contrôle UV permet de vérifier que le papier utilisé est le papier officiel.

Ainsi, une carte d’identité authentique révèlera des reflets colorés sur différentes zones sous formes de points bleus, rouges et verts. Vous pourrez observes ces points devant et derrière la carte d’identité.

Pour faire ce test, vous avez besoin d’une torche LT9, d’un Fiducontrole UV2, d’un Navo UV375 ou encore d’une Torche UVG2. Si vous ne possédez pas un tel matériel, vous avez la possibilité de contacter la banque qui a émis le chèque de banque.

Appeler la banque de l’acheteur

Afin de pouvoir effectuer cette étape, vous devrez fixer une date de rendez-vous qui corresponde aux horaires d’ouverture de la banque de l’acheteur. C’est important car le jour de la vente vous devrez contacter la banque émettrice par téléphone afin d’avoir la confirmation que le chèque de banque est bien valide. Un rendez-vous fixé un dimanche ne vous permettra pas de procéder à cette vérification importante et cela peut vous mettre dans une position risquée.

Il faut veiller vous-même à trouver le numéro de la banque en question et ne pas vous fier à un numéro que vous donnerait l’acheteur. En effet, ce dernier pourrait vous donner le numéro d’un contact personnel qui se ferait passer pour un employé de la banque. Une simple recherche sur internet vous assure de trouver le bon numéro de la banque émettrice et d’être certain d’avoir la bonne personne et information au bout du fil.

Lorsque vous êtes en contact avec la banque, il vous suffit de communiquer le nom de l’acheteur, de donner le numéro du chèque de banque et la somme de la transaction. L’employé de banque ne pourra pas vous refuser de vous donner cette information puisqu’elle n’est pas concernée par le secret bancaire. La banque émettrice peut donc vous la communiquer sans souci.

Toutes ces vérifications demandent bien sûr un certain temps et du calme. C’est pourquoi il est conseillé que vous demandiez à l’acheteur de votre bien de bien vouloir vous scanner le chèque avant la remise en main propre et de vous l’envoyer.

Comment faire une vérification d’un chèque de banque sur internet ?

Une vérification en ligne n’est pas possible même s’il est vrai que cela serait un gain de temps et serait plus simple pour le vendeur. Pour faire une bonne vérification, il est essentiel d’appeler la banque de l’acheteur. Aucune vérification sur internet ne vous donnera cette information car elle est spécifique et dépend de la personne qui achètera votre bien.

Est-il possible d’éviter une contrefaçon de chèque de banque ?

La méthode la plus sûre et aussi celle qui vous fera gagner du temps, est de vous rendre directement à la banque de l’acheteur en sa présence. Si vous êtes présent au moment où la banque transmet le chèque de banque à l’acheteur devant vous, vous êtes assuré de sa bonne foi.

Sachez cependant qu’un montant particulièrement élevé demandera un délai de vérification par la banque. Cette dernière ne donnera pas le chèque tout de suite, elle effectuera avant plusieurs vérifications. Selon la banque, cette vérification peut demander plusieurs jours.

Vous avez désormais connaissance de toutes les étapes à respecter afin de garantir la véracité d’un chèque de banque. Ces précautions sont importantes et peuvent vous éviter le pire.

Partager.