Collaboration prometteuse entre Jean-Philippe Seta (Servier) et Afraxis

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Jean-Philippe Seta, président opérationnel du groupe Servier (numéro 2 des laboratoires pharmaceutiques en France) et Afraxis ont annoncé une collaboration sur la plateforme ESP (Enhanced Spine Platform) pour la mise au point de médicaments pour le système nerveux central.

serviet-afraxis

A lire également : Que faut-il savoir en ce qui concerne le recrutement ?

En effet, le cerveau est d’une complexité extraordinaire : constitué de plus de 100 milliards de cellules nerveuses qui communiquent entre elles, le cerveau permet à chaque cellule d’émettre 100 influx nerveux par seconde. Ce qui fait qu’à chaque seconde, 1000 milliards de signaux parcourent notre cerveau.

Les dysfonctionnements aigus ou chroniques du système nerveux central (SNC) sont à la base de nombreuses pathologies qu’elles soient d’ordre neurologique ou psychiatriques : on retrouve notamment l’insomnie, la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la dépression, l’épilepsie, etc.

A lire en complément : Pourquoi faire appel à Answer Sécurité ?

Développer un large éventail de molécules

Avec ce partenariat historique, les laboratoires Servier dirigés par le docteur Seta, vont pouvoir développer des médicaments actifs sur le SNC. Ces médicaments, issus d’un travail collaboratif, présentent pour la première fois une synthèse de toutes les connaissances actuelles sur ces agents thérapeutiques. Ce partenariat porte sur de nombreux médicaments et permet de laisser voir une nouvelle chance de développer des médicaments curatifs efficaces, notamment contre les affections neurologiques épisodiques (épilepsies, migraines) et les maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer, sclérose en plaques) mais aussi pour soigner les maladies psychiatriques via des antipsychotiques, des antidépresseurs et des psychotropes. Enfin, cette collaboration pourra donner naissance à une nouvelle approche thérapeutique concernant des problèmes liés à l’utilisation abusive de substances psychoactives pouvant provoquer des états de dépendance. Le docteur Jean-Philippe Seta se félicite des futures avancées annoncées.

Explorer de nouvelles voies thérapeutiques

Le partenariat entre les laboratoires Servier et Afraxis va permettre d’explorer de nouvelles voies thérapeutiques. Effectivement, l’enjeu est de taille car il s’agit d’identifier des molécules capables de traverser la barrière hémato-encéphalique qui protège notre cerveau et empêche ainsi leur action à cette zone très sensible du corps humain. Et c’est là que l’avantage majeur de cette collaboration prend tout son sens : grâce aux synergies créées par ce partenariat inédit, les deux parties seront en mesure d’accélérer considérablement la recherche sur ces molécules pour déterminer celles qui ont le pouvoir de traverser cette barrière protectrice.

Les chercheurs afraxiens sont spécialisés dans l’étude des maladies neuro-dégénératives depuis plusieurs années déjà. Leur expertise en matière de découverte des mécanismes sous-jacents à ces affections sera donc précieuse pour conforter ou infirmer certaines hypothèses scientifiques émises jusqu’à présent.

Les perspectives offertes pourraient être encore plus vastes en termes d’aide au diagnostic mais aussi en matière de traitement des pathologies neurologiques ou psychiatriques. Cette collaboration unique en son genre sera un atout indéniable pour l’évolution de la recherche scientifique quelque soit le champ d’applications concerné. Avec ce partenariat historique et prometteur, les scientifiques sont confiants quant à une avancée significative dans la compréhension des mécanismes sous-jacents aux maladies neurologiques et psychiatriques. En espérant que de nouvelles thérapies seront mises au point dans les années à venir grâce à un travail collaboratif d’experts passionnés par leur métier.

Accélérer la recherche de médicaments innovants

Le partenariat entre les laboratoires Servier et Afraxis va aussi permettre d’accélérer la recherche de médicaments innovants. Effectivement, cette collaboration inédite va offrir aux deux entreprises une plateforme unique pour combiner leurs ressources respectives en matière de découverte de molécules à fort potentiel thérapeutique.

Les chercheurs du laboratoire Servier sont reconnus dans le monde entier pour leur expertise en matière de découverte et de développement pharmaceutique. Avec plus de 60 ans d’expérience, ils ont acquis au fil des années un savoir-faire reconnu par l’ensemble des acteurs du secteur.

Avec cette collaboration prometteuse avec Afraxis, Servier souhaite continuer sur sa lancée en exploitant davantage son expérience dans la recherche clinique associée à celle des scientifiques afraxiens. Les synergies ainsi créées vont sans nul doute accroître les chances de découvrir rapidement des médicaments innovants pour soigner efficacement certains troubles neurologiques ou psychiatriques qui font encore aujourd’hui l’objet d’une prise en charge complexe voire insuffisante.

Au-delà des aspects purement techniques liés à la conception et au développement de ces nouveaux traitements, ce partenariat pourrait aussi avoir un impact considérable sur les coûts associés à leur mise sur le marché. Grâce au partage mutuel des technologies développées par chacune des parties prenantes, il est possible que les processus deviennent plus rapides donc moins coûteux.

On ne peut qu’être optimiste quant aux résultats potentiels issus de cette alliance exceptionnelle entre deux des acteurs majeurs de la recherche pharmaceutique mondiale. Cette collaboration prometteuse offre un nouvel espoir pour les patients souffrant de maladies neurologiques ou psychiatriques qui attendent depuis longtemps l’arrivée d’un traitement efficace et adapté à leur pathologie particulière.

Partager.