Comment financer sa formation d’entrepreneur

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’auto-entrepreneur évolue dans un monde des affaires en perpétuelle évolution. Pour pallier les dangers de l’obsolescence, il doit s’adapter à l’évolution des activités économiques. Quoi de mieux pour lui que de subir une formation dont l’objectif sera l’acquisition de nouvelles compétences et la consolidation de celles qui sont déjà acquises. Il faut tout de même noter que ces formations ont un coût et qu’il serait profitable pour l’entrepreneur de se trouver un financement à cet effet. Nous allons vous proposer quelques conseils qui pourront vous accompagner dans votre recherche de financement. 

Prendre connaissance des formations financées 

Chaque année, dans les différents secteurs d’activités, Les structures phares offrent des formations en adaptation et en renforcement de compétences aux nouveaux acteurs qui viennent d’intégrer le circuit. L’importance de suivre une formation pour entrepreneur dans ce cas de figure réside justement dans le fait que ladite formation est financée. Les critères et les modalités de prise en charge de la formation peuvent cependant varier en fonction de l’évolution du marché et des enveloppes disponibles. Pour monter le dossier qui vous convient, examinez minutieusement les offres de formations disponibles ainsi que leurs modalités.

Constituer un dossier de formation rigoureux

La liste complète des documents à fournir pour la demande de prise en charge est spécifiée dans chaque fonds d’assurance formation. L’exigence d’une lettre de motivation pour justifier la demande de formation peut également faire partie du mode opératoire de certains fonds d’assurance formation. Cela leur permet d’évaluer la pertinence de la formation demandée en fonction du secteur d’activités du requérant. 

Identifier le bon organisme à contacter 

Les FAF (Fonds d’assurance Formation) à contacter dépendent du secteur d’activités dans lequel le requérant évolue. Pour le commerce, il y a l’AGEFICE. Dans le domaine des prestations de service ou des professions libérales vous avez la FIFPL et enfin, dans le domaine de l’artisanat, pour les formations techniques ou spécifiques aux métiers, vous avez le FAFCEA. 

Partager.