Comment s’habiller pour l’équitation en hiver ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Beaucoup de personnes se demandent comment faire pour éviter le froid pendant les séances d’équitation en hiver. En effet, durant cette période, les promenades en pleine neige et par un vent glacial peut être agréables, mais à condition de s’habiller comme il faut.

À cet effet, il est important de se renseigner sur les meilleures astuces pour se protéger du froid pendant l’équitation. Découvrez dans ce guide comment vous y prendre pour vous habiller en hiver.

A lire en complément : Le virus Zika freine l’afflux de touristes français en République Dominicaine

Un abreuvoir chauffant pour votre cheval

Avant de parler de votre équipement, il est essentiel de prendre soin d’abord de votre animal. Pour rappel, un cheval adulte boit 20 à 65 litres d’eau au quotidien. La disponibilité des sources d’eau est donc un facteur indispensable au maintien de la bonne santé de votre cheval.

Au sein d’une écurie active, l’alimentation est assurée par l’automatisation pour faciliter l’accès aux chevaux. Concernant l’abreuvement du cheval, le principe demeure inchangé : il a besoin de s’hydrater lorsqu’il en ressent la nécessité et n’est tenu de respecter une quelconque distribution à heure précise.

Lire également : Direction la Méditerranée pour des vacances idéales

Il est ainsi nécessaire de mettre à sa disposition un mécanisme d’abreuvoirs proche de la nature. Il est d’ailleurs possible de vous procurer tout l’équipement d’hiver du cavalier et du cheval nécessaire dans les boutiques spécialisées comme Equip’Horse.

Un système antigel est à prévoir afin que l’abreuvoir soit tout le temps accessible en extérieur et offre le volume nécessaire d’eau en hiver. Aussi, à l’image de la nature, le niveau d’eau doit être constant afin que le cheval ne se retrouve pas avec un abreuvoir vide.

En période hivernale, le système antigel est indispensable et il y a divers systèmes d’abreuvoirs. Selon la région et les températures glaciales quotidiennes, vous êtes en mesure d’installer un abreuvoir isotherme qui se charge de préserver une eau gelée ou trop chaude en période d’été. Par contre, afin que votre cheval puisse accéder à leur point d’eau même en hiver, un abreuvoir chauffant est la meilleure alternative. Ce produit est en réalité parfait lorsque les températures excèdent les -20°C.

Équipement du cavalier : se protéger les mains

Les bouts des doigts sont souvent exposés lorsqu’on est en selle. Veillez donc à ne pas aggraver la situation en utilisant des gants trop épais ou encore trop serrés.

Ici, les gants en cuir proposés par Equip’Horse sont parfaits puisque la matière a la capacité de conserver la chaleur. En outre, elle isole les doigts et forme une véritable protection face aux intempéries, notamment au froid. Le prix des gants en cuir n’est pas toujours aussi élevé qu’on ne le croit, rassurez-vous.

Certaines marques combinent d’ailleurs élégance, qualité et prix attractif pour des gants au design parfait. Au moment de faire votre choix, il faudra tenir compte de nombreux critères comme la taille ainsi que la solidité des gants.

Lorsqu’il fait très froid, portez un gant chirurgical avant de mettre vos gants en cuir pour profiter d’un confort optimal. Évidemment, les chaufferettes sont également idéales pour se réchauffer pour les cavaliers qui n’ont pas d’autres moyens.

Protéger les pieds du froid

Les pieds sont certainement la partie la plus exposée au froid lorsqu’on est cavalier. Et pour cause, ils fournissent beaucoup d’efforts et sont très sollicités. Si vous êtes un habitué d’équitation, vous avez sûrement une fois ressenti la sensation inconfortable de ‘’perdre un pied’’ au moment de descendre un peu trop rapidement de votre cheval.

Pour éviter cela, nous vous conseillons d’enfiler deux paires de chaussettes, et pas de n’importe quelle manière. La première paire devra être fine et conçue en matière naturelle à l’image de la soie. Quant à la deuxième paire, elle sera plus épaisse et entièrement composée de laine d’alpaga ou de mérinos. Ces deux matières empilées vous permettront de vos pieds mettre au chaud et de respirer sans risques de déperdition de chaleur.

Comment s'habiller pour l'équitation en hiver 1

Il vous est notamment déconseillé de serrer vos pieds. Ceux-ci doivent pouvoir bouger normalement et l’élastique de chaussette ne doit aucunement empêcher la circulation sanguine. Prenez d’ailleurs le soin de bouger vos pieds régulièrement en vue de réactiver la circulation du sang.

Porter des bottes

L’une des pires choses pouvant vous arriver en période hivernale est d’avoir les pieds serrés dans des chaussures trop étroites. Enfilez des boots une pointure au-dessus de votre pointure habituelle. Cela permettra ainsi d’enfiler votre double paire de chaussettes sans souci, car, après tout l’air demeure le meilleur isolant.

Pour les cavaliers les plus craintifs, intégrez une semelle à l’intérieur de vos chaussures. Une thermique pour avoir une isolation optimale, ou en mouton dans le but de conserver la chaleur.

Choisir ses dessous

Il existe de nos jours des sous-vêtements thermiques à la fois confortables et pratiques. Ceux-ci sont en effet fins, respirants, efficaces et ne vous donneront pas l’allure d’un hippy des années 70. Ces accessoires n’existent que depuis peu dans l’univers équestre car, autrefois, il fallait s’y prendre d’une autre manière.

Il s’agissait en réalité de se pencher vers des vêtements techniques propres aux autres sports. Si les leggings fourrés des cyclistes plaisent à plus d’un, pour d’autres, les sous-vêtements thermiques seconde-peau sont plus que pratiques. Ils sont généralement fins, efficaces et d’une très bonne qualité. Vous trouverez d’ailleurs dans les boutiques spécialisées des leggings que vous pourrez porter en dessous de votre pantalon.

La technique des trois couches

Comme le dit l’adage, plus les oignons possèdent de couches de peaux, plus il fera froid. Il s’agit du même principe pour se protéger du froid en tant que cavalier.

Plus le froid est intense, plus vous devez superposer des couches en usant d’une certaine technique bien évidemment. On parle dès lors de la technique des trois couches qu’utilisent en général les trailers ou les militaires. La première couche doit être respirante, la seconde couche est isolante tandis que la troisième est protectrice.

Pour ce faire, enfilez en amont un sous-pull thermique seconde peau facilitant la respiration et la transpiration de la peau. Mettez par la suite un pull fin pas trop collant qui va alors constituer la couche isolante.

Par-dessus enfilez un polaire ou un softshell afin de vous protéger du vent ; il s’agit là de la couche protectrice. Si nécessaire, mettez par-dessus une veste coupe-vent ou encore une doudoune.

Grâce à cette technique, vous ne subirez pas l’effet Bonhomme-Michelin, et particulièrement, vous avez la possibilité d’enlever une couche durant l’exercice puis de l’enfiler de nouveau une fois que vous aurez terminé votre équitation.

Partager.