Comment utiliser un mala ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans la tradition indienne, les adeptes aiment répéter 108 fois les mantras, cela constitue d’ailleurs un mala. Le Look-Pakam en Thaï, le Tengwa en tibétain ou le mala est souvent considéré comme un chapelet. Se portant en collier ou en bracelet multi-tour, il est un bracelet de méditation et de prière qui est utilisé par les fidèles bouddhistes en quête de spiritualité depuis des millénaires.

En général, il est composé de 108 perles en pierre, grain ou en bois, et d’une perle d’une taille plus grande ou différente des autres au bout du chapelet. Le mala trouve ses racines dans le bouddhisme depuis sa création, il y a plus de 3 000 ans. Il signifie guirlande de méditation.

A lire en complément : Comment lutter contre la morosité saisonnière ?

Pourquoi le mala est-il constitué de 108 perles ?

Traditionnellement, le mala est composé de 108 perles entourant un pendentif, une amulette ou une perle de gourou. Il existe de nombreuses histoires parlant de l’origine de ces 108 perles. Mais, généralement, les interprétations sont à peu près similaires. Pour le chiffre 1 par exemple, il signifie l’unité, pour le 0, il symbolise le néant et enfin le 8 symbolise l’infini. Toute l’existence sera alors unifiée par l’ensemble de ces chiffres.

D’autre part, ces chiffres peuvent aussi être rattachés au cœur Chakra. Ce dernier est les intersections de ligne d’énergie. Il est constitué de 108 sentiers d’énergie se combinant pour atteindre le chakra du cœur. Par ailleurs, on peut également les lier aux émotions et aux temps.

A découvrir également : Où trouver des belles voitures à Paris ?

Pour vous procurer un mala, il suffit de se rendre chez une boutique zen

L’utilisation du mala pour la méditation

L’utilisation des malas n’est pas soumise à une pratique uniquement religieuse. En effet, il est tout à fait possible d’en profiter si la pratique de la méditation est purement laïque. On peut parfaitement l’utiliser pour marquer la durée de chaque séance, comme un chapelet ou encore comme un simple compteur. Lors de l’utilisation des mantras, chaque répétition pourra être combinée à une perle. L’occasion de disposer d’un moyen simple pour dépasser les impressions et d’en tenir à des faits plus précis.

Au fur et à mesure de la méditation, on peut avoir l’impression d’emprunter les mêmes chemins. Une technique infaillible pour inciter les adeptes à chercher de nouvelles méthodes, à étudier de nouvelles idées, à opter pour de nouveaux mantras… Un excellent moyen pour vous détourner de votre chemin et de vous divertir. Grâce au mala, vous pourrez facilement trouver ce que vous cherchez. Les 108 perles seront donc considérées comme un repère qui vous guidera.

Le mode d’utilisation d’un mala

Il est possible d’utiliser le mala de différentes manières. D’ailleurs, il est de plus en plus utilisé dans l’univers de la mode. Comme mentionné précédemment, on peut également l’utiliser pour la méditation et la récitation de prières.

Toutefois, lors de la pratique du Yoga, certaines personnes l’utilisent également. Dans le bouddhisme, il s’égrène de la main droite et se tient de la main gauche. Des gestes qui symbolisent en outre le fait de sortir les êtres en dehors de la souffrance. Pour les personnes qui ne sont pas des adeptes de la méditation, le mala peut leur procurer un sentiment de bien-être.

 

 

Partager.