Biologie médicale, un syndicat va attaquer Cerba en justice afin de lutter contre la financiarisation du secteur

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon le syndicat des jeunes biologistes, Cerba ne respecte pas le principe d’indépendance des biologistes médicaux. Ce qui cause un véritable malaise dans la profession. Il a alors décidé d’entamer une action en justice dans le but de lutter contre la financiarisation du secteur. On peut déjà dire que ça chauffe entre les deux parties.

Cerba réfute ces accusations

Selon Cerba, ces accusations sont non fondées et assurent qu’il s’inscrit dans une parfaite légalité. Le groupe envisage d’ailleurs de mettre les choses au clair dans un contexte où son rachat par les fonds d’investissement devrait se faire dans les prochains jours. Dans son communiqué, il affirme que les différentes acquisitions qui ont été faites relèvent d’une parfaite légalité et qu’aucune transaction n’a connu de blocage pour irrégularité. Cerba certifie, en outre, que les biologistes sont totalement indépendants au niveau des laboratoires. De plus, ils sont les seuls décisionnaires en matière scientifique et médicale en plus d’être co-actionnaires du groupe de tête.

Le point de discorde : la concentration

En attaquant Cerba en justice, le SJBM souhaite que toutes les structures jugées illégales puissent revenir dans le giron de la loi de départ. L’objectif, c’est surtout de lutter contre la financiarisation du domaine du laboratoire d’analyse médicale. Autrement dit, le syndicat envisage de mettre fin aux différents mouvements de concentration dans le secteur de la biologie médicale.

En effet, c’est ce qui entraîne de multiples désagréments. D’ailleurs, la concentration, dans ce secteur, est multiple selon la plupart d’entre eux. A contrario, Cerba juge largement que la concentration du secteur est une nécessité pour le patient. À noter que la biologie médicale fait face à d’importants défis dont le vieillissement de la population, le développement de la médecine prédictive ou encore la réduction des remboursements des dépenses.

80% du secteur est détenu par une poignée d’acteurs

Aux yeux du syndicat, le SJBM, cette situation est tout simplement inacceptable. Un peu comme au niveau des cliniques, la concentration médicale reste soumise à une concentration intense depuis quelques années. C’est un secteur qui est détenu dans sa très large majorité par une poignée d’acteurs. Aujourd’hui, Cerba et Eurofins font partie des géants dans le secteur, un peu comme la France. D’ailleurs, Cerba s’est emparé de Novescia en 2014, un groupe de laboratoire qui se situe dans les Bouches du Rhône. Pour Eurofins, il avait réussi à racheter Biomins et Bio-Access en 2015.

Partager.