Espionnage informatique (Vault 7, PRISM): qu’elles sont les risques à courir en tant que citoyen ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Même en lisant les plusieurs documents techniques, il est encore difficile de comprendre exactement ce que c’est que le Vault 7. Mais les craintes deviennent de plus en plus fortes depuis qu’on lit dans toute la presse que n’importe qui peut être la cible de la CIA. Que ce soit vrai ou faux, la situation est un peu plus compliquée que ça. Jusqu’à aujourd’hui il n’y a pas encore d’informations précises sur l’espionnage de masse. Est-ce que cela signifie que nous sommes pour autant en sécurité ? Sûrement pas. Voici des explications qui vous aideront à comprendre un peu mieux la situation.

L’espionnage de masse et l’espionnage ciblé : quelle est la différence ?

Avoir un outil d’espionnage de masse -ou un outil qui vous permet de collecter une grande quantité de données sur plusieurs cibles- cous permet de trouver l’aiguille qui se cache dans une meule de foin. Mais avant même de pouvoir mettre la main sur cette aiguille, ou signal faible dans le jargon du métier, il est évident que vous aurez besoin d’avoir la totalité de la meule.

Lorsque vous aurez la totalité de cette meule, l’on parlera d’espionnage de masse. Toutefois, si vous avez déjà une idée précise de l’endroit où l’aiguille se situe, mais que vous n’avez pas accès à son chas, alors, l’on parlera d’espionnage ciblé. Ce qui signifie que vous n’êtes plus intéressé par la meule, d’ailleurs, vous n’en aurez plus besoin.

PRISM n’est pas destiné à l’espionnage de masse

Contrairement à ce que l’on peut penser, PRISM n’est pas un programme conçu pour tous nous espionner. À la base, c’était juste l’acronyme d’un processus de demandes de renseignements. Malheureusement, plusieurs fausses informations ont été communiquées au public à propos de ce système. Les journalistes et les experts de ce domaine ne doivent pas propager cette idée, qui est à ce jour, encore non vérifiable. Et même si un outil d’espionnage de masse existait, il ne serait sûrement pas dans PRISM.

Vault 7 a des armes précises

Tout ce qu’on sait actuellement c’est que les logiciels et les méthodes de la CIA sont semblables à des outils de terrain. Il peut s’agir par exemple du mouchard de GPS qui est caché sous votre véhicule. Pour le moment, il est difficile de savoir précisément qui sont les cibles et comment l’agence américaine les choisit. Toutefois, selon les premières constatations, les principales cibles sont les malwares. L’espionnage de masse qui concerne tout un chacun n’est donc pas encore un sujet du jour. D’ailleurs, il est clair que pour réussir à entrer en contact avec des citoyens, ces derniers doivent avoir un accès physique à des objets connectés par exemple. Pour faire court, il n’existe donc, pas encore, de menace sur votre propre personne.

Les risques du citoyen face à Vault 7

Mais vous ne devez pas vous méprendre, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas la cible de la CIA que ces outils ne peuvent pas vous nuire. La première menace est les failles de sécurité et autres backdoors que les espions peuvent découvrir, mais qu’ils ne dévoilent pas. Le second est si les armes créées par les espions tombent entre les mains de malfaiteurs. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux dès à présent repérer le meilleur vpn sur Vpnmag.

Partager.