Financer des travaux : prêt hypothécaire ou prêt à tempérament ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si vous envisagez de demander un prêt pour des travaux de rénovation, vous avez le choix entre un crédit-logement classique plus connu sous l’appellation prêt hypothécaire et un prêt à tempérament. Ces deux formules ont chacune leurs points forts et leurs inconvénients. Cependant, sachez déjà que seuls les propriétaires peuvent effectuer un prêt travaux. Si vous êtes locataire, vous devez vous souscrire un prêt à tempérament classique.

Les plus et les moins d’un prêt à tempérament

Le seul inconvénient d’un prêt à tempérament est probablement son taux d’intérêt qui est généralement moins avantageux (autour de 7 %). Toutefois, en compensation, vous n’aurez pas besoin de faire appel à un notaire, ce qui signifie absence de supplément de frais. Par ailleurs, un prêt à tempérament est plus flexible et moins exigeant. Cela permet d’obtenir les fonds plus rapidement. Un prêt à tempérament convient pour des petits montants que vous serez en mesure de rembourser dans un court délai. Des sites spécialisés sont à visiter sur la toile si vous souhaitez en savoir plus.

A lire en complément : 5 outils de rédaction web : pour atteindre vos objectifs

Les avantages et les inconvénients d’un prêt hypothécaire

Un prêt hypothécaire a l’avantage d’avoir un taux d’intérêt plus intéressant. Celui-ci est de 3,5 %. Par ailleurs, la durée de remboursement peut être étalée sur une longue période. Toutefois, en général, il vous faudra patienter avant d’obtenir les fonds. Il y a également l’obligation de payer les frais de dossier et de notaire qui représentent une somme assez importante.

Prêt à tempérament vs Crédit hypothécaire : lequel est le vainqueur ?

Après avoir pesé les pour et les contres, la formule gagnante est le prêt à tempérament. En effet, bien que les taux soient moins élevés en crédit hypothécaire, les formalités et les frais qu’il génère réduisent à néant cet avantage. Avec son taux bas, le prêt hypothécaire ne serait intéressant que si vous envisagez d’emprunter une somme importante au-delà de 50 000 euros. Un crédit hypothécaire peut toutefois servir de dernier recours si vous avez d’autres crédits en cours et que vous ne disposez plus d’autres garanties suffisantes. Quoi qu’il en soit, que vous optiez pour le crédit hypothécaire ou pour le prêt à tempérament, sachez que lorsqu’il s’agit de travaux de rénovation, le budget prévu peut être rapidement dépassé. Ainsi, lors du calcul de votre coût total, misez sur la sécurité en pensant à prendre une marge de 5 à 10 % environ.

A lire en complément : Rencontre : pourquoi opter pour undeuxtoi.com ?

Partager.