Les voitures à hydrogène

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis plusieurs années, les effets polluants dû à l’utilisation de carburant fossile pour les moyens de transport font l’objet d’une attention particulière. En effet, les émissions polluantes provenant des pots d’échappement des véhicules sont en grande partie responsables de l’effet de serre.

La solution de l’hydrogène

L’hydrogène est le combustible le plus propre et le plus efficace. Il peut produire de l’énergie et l’électricité elle peut produire de l’hydrogène, créant une boucle d’énergie renouvelable et sans danger pour l’environnement. Pour les véhicules, l’hydrogène peut-être utilisé comme carburant de deux manières :
Dans une pile à combustible
Dans un moteur à combustion interne dans lequel les émissions de C02 seront considérablement réduites.
Rouler en polluant le moins possible, c’est le défi que s’est lancé Honda.
Il envisage en 2025 d’avoir recourt à l’électricité pour les deux tiers de ses ventes. Considéré comme complexe et difficile à mettre en œuvre, cette technique est la seule à se libérer complètement du carbone.
L’hydrogène est jugé comme étant une ressource inépuisable et non polluante.

A lire en complément : Le réparateur de pare-brise : un métier à découvrir !

 La commercialisation de ce nouveau produit

Le producteur automobile japonais Honda a commencé à vendre ses premières voitures à hydrogène en Mars 2016, la Clarity Fuel Cell a tout d’abord été lancée au Japon puis en Europe.
Elle est estimée à 57 600 euros taxes comprises. Les clients pourront louer un des véhicules avec un accord de leasing (crédit permettant l’achat d’un bien), en payant au moment de la location 2580,30 euros puis 331,98 euros par mois. Le prix inclut aussi une carte spéciale de 13 495,28 euros, à utiliser aux stations de ravitaillement d’hydrogène qui permettra par la suite de parcourir environ 30 000 km par an.

Les avantages et inconvénient de cette nouvelle innovation2)

Avantages :

L’hydrogène est le plus petit élément chimique, il se diffuse plus rapidement dans l’air, ce qui est un facteur positif pour la sécurité.
Il est incolore, inodore et non corrosif et a donc l’avantage d’être particulièrement énergétique (1 Kg d’hydrogène libère environ trois fois plus d’énergie qu’un Kg d’essence).
L’hydrogène en contact avec l’oxygène n’émet pas de dioxyde de carbone ni aucune autre particule polluante, mais uniquement de la vapeur d’eau.

A lire aussi : L'impression 3D dans l'industrie automobile

Inconvénients :

L’hydrogène doit être utilisé avec précaution c’est un gaz inflammable et explosif. Il faut donc éviter tout risque de fuite, et toute situation confinée qui pourrais s’avérer dangereuse.
En cas de panne, le coût des réparations et le remplacement des piles à combustible est élevé.
Si vous êtes quelqu’un qui est à la recherche de vitesse, une voiture à hydrogène sera une déception pour vous.

Ces inconvénients n’ont tout de même pas empêché en 2017 la commercialisation de la toute première Mirai de Toyota, première voiture à hydrogène en France. La livraison du véhicule a eu lieu dans la première station d’hydrogène parisienne, implantée il y a un an par Air Liquide.
Le prochain objectif de la firme française est de développer des stations de recharge en hydrogène à l’échelle nationale. L’entreprise a déjà installé 75 stations de recharge dans le monde et une dizaine sont actuellement en cours de construction.
Retrouvez des infos pratiques en cliquant sur le lien suivant : http://www.abcdelauto.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager.