L’impression 3D par rapport à la fabrication traditionnelle

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Actuellement, l’impression en 3D a permis le développement de nombreuses industries. En effet, cette nouvelle technologie est exploitée dans un nombre de domaines qui ne cesse d’augmenter. Ainsi, petit à petit, l’imprimante 3D a remplacé la fabrication traditionnelle de plusieurs objets. Elle est d’ailleurs utilisée de façon exclusive dans plusieurs industries.

Comment fonctionne l’imprimante 3D ?

À partir d’un fichier numérique, l’imprimante 3D va créer un objet physique, grâce à un principe de superposition de couches d’une matière particulière. C’est d’ailleurs ce qui est aussi appelé fabrication additive.

A voir aussi : Marseille : plus de 200 entreprises chinoises débarquent dans la ville

Cela permet donc de donner fidèlement à cette matière l’allure et la forme du fichier traité.

Cependant, les objets imprimés de façon tridimensionnelle ne sont pas toujours immédiatement prêts à l’usage. Effectivement, certains ont parfois besoin d’une finition avant d’être totalement opérationnels. Bien entendu, celle-ci peut se faire manuellement dans la plupart des cas.

A lire également : Sylvain Renard, une nouvelle manière de découvrir la photographie

Quels sont les points forts de l’impression 3D ?

L’utilisation de l’imprimante 3D garantit une précision totale et millimétrée de l’objet à produire. De plus, sa rapidité d’exécution représente également un atout stratégique, puisque cela permet d’augmenter la productivité par rapport à la fabrication traditionnelle.

Par ailleurs, l’impression 3D est également utilisée lors des meetings professionnels, en particulier dans le domaine du marketing. Celle-ci permet donc aux collaborateurs de matérialiser leurs idées directement sous les yeux de leurs collègues, afin de pouvoir évaluer rapidement la pertinence d’une idée ou d’une proposition.

Enfin, en plus de l’énorme gain de temps que cela offre aux producteurs, l’utilisation de l’imprimante 3D réduit considérablement les coûts de production d’un objet. Effectivement, celle-ci n’utilise que de faibles quantités de ressources contrairement à la fabrication traditionnelle, limitant ainsi leur gaspillage. Lors du prototypage, l’impression 3D reste un atout de taille. Une fois valider, la technique du moulage par injection peut être utilisée pour la fabrication de moyenne et grande série. 

Quand choisir l’impression 3D ?

L’impression 3D est un outil qui permet de fabriquer des pièces sur mesure et de réaliser du prototypage. Cependant, en raison de ses caractéristiques, celle-ci peut être mieux adaptée à certains usages.

Par ailleurs, celle-ci ne se fait pas encore de manière domestique. En outre, avant de se tourner vers l’usinage CNC ou un service impression 3D, il faut d’abord s’assurer que c’est ce dont vous avez besoin. D’ailleurs, même si ses domaines d’utilisation restent très variés, tels que la médecine, la mécanique, l’aéronautique, l’architecture, ou encore, la cuisine, la fabrication traditionnelle garde également sa place dans ces derniers.

Néanmoins, le choix de l’impression 3D reste plus judicieux dans le cas où il s’agit de produire une quantité assez élevée d’objets à géométries simples, mais aussi lorsqu’il y a des exigences spécifiques en termes de matériaux. Elle est également plus recommandée que la fabrication traditionnelle si la précision dimensionnelle est primordiale, de même que dans la fabrication des objets de petite taille car son coût dépend fortement du volume de l’impression.

Partager.